La participation essentielle des femmes au sein du Parlement


Une visite régionale de l’Asie méridionale inspire le dialogue et des résultats

Nous travaillons toutes et tous vers un but commun, [...] soit soutenir le renforcement de la participation des femmes en politique au sein de tous les ordres de gouvernement. [...] Il s’agit non seulement d’un enjeu de droits de la personne, mais également d’un élément crucial du développement durable, de la justice sociale, de la paix et de la sécurité

-Shelley Whiting, haute-commissaire du Canada au Sri Lanka


#Femparl Delegates.

Bien que d’énormes progrès aient été accomplis à la grandeur de l’Asie méridionale, ainsi qu’au Canada, en matière d’accroissement et de soutien de la participation des femmes en politique, il reste encore du travail à faire. 

Les hauts-commissariats du Canada (Sri Lanka, Inde, Afghanistan et Pakistan) de la région de l’association pour la coopération régionale en Asie méridionale (SAARC) se sont rassemblés dans le but d’organiser une visite régionale des femmes du Parlement en février 2016 #FemParl, et ce, pour accueillir un dialogue régional parmi les femmes du Parlement.

Le leadership des femmes sur le plan de la gouvernance, de l’économie et de la société civile permet la transformation des processus politiques et socioéconomiques en faveur des femmes et de l’égalité des sexes.

Cette initiative, qui comprend les grandes figures féminines du Parlement d’Afghanistan, d’Inde, des Maldives, du Népal, du Pakistan et du Sri Lanka, a servi de plateforme pour les femmes du Parlement dans la région, ainsi que d’autres chefs de file de la démocratie et la gouvernance, et ce, afin d’aider au dialogue.


La participation des femmes est essentielle

Les participantes à cette initiative viennent de pays dans la région avec de forts patrimoines culturels et politiques et partagent l’expérience d’être des femmes dirigeantes. [...] Je me réjouis à l’idée du partage de divers points de vue sur les pratiques exemplaires, défis, possibilités et étapes à venir dans nos pays respectifs et la région, et ce, dans l’optique d’accroître la participation des femmes à la politique, ce qui selon moi constitue la condition essentielle pour des démocraties solides et saines.

-Shelley Whiting, haute-commissaire du Canada au Sri Lanka

Des rencontres fondamentales avec de principaux membres du Parlement du Sri Lanka et d’Inde, des hauts fonctionnaires (dont le premier ministre du Sri Lanka) et des militants de la société civile visant à encourager la participation des femmes à la politique comprises dans le programme ont permis de clarifier l’importance que les gouvernements et organismes locaux accordent à la participation des femmes au sein du Parlement.

Les résultats sont maintenant connus!

  • Le 10 février, peu après la conclusion de l’événement #FemParl, le Parlement sri-lankais a adopté un projet de loi visant à établir un quota de 25 % de femmes au sein des gouvernements locaux.
  • La ministre de la Condition des femmes et des enfants a prononcé un discours à la Chambre et a mentionné le premier ministre Trudeau, ainsi que la visite des femmes du Parlement #FemParl.
  • Le gouvernement du Sri Lanka a lancé une réforme constitutionnelle qui donnera une nouvelle constitution. 
    Le haut-commissariat du Canada au Sri Lanka, par le biais du Fonds canadien d’initiatives locales, appuie le Women and Media Collective et l’IFES, deux organismes qui participent à la visite des femmes du Parlement, dans l’optique de former un groupe en mesure de préparer et proposer un libellé provisoire sur les droits des femmes au sein de la nouvelle constitution.
  • Le Canada appuie ce processus constitutionnel essentiel avec le Sri Lanka et veille à ce que les voix des femmes soient entendues dans tous les aspects du processus.

Le Canada est heureux de pouvoir servir de plateforme permettant de regrouper les principaux intervenants et de contribuer à des percées d’envergure dans la région. 

Le Canada attend avec impatience de participer à d’autres occasions de soutenir la promotion d’une véritable égalité pour les femmes de la région.

Il ne faut jamais battre en retraite, ne jamais s’expliquer ni jamais s’excuser. Faites ce que doit et laissez-les hurler.

– Nellie McClung, suffragette canadienne du Manitoba, 1916