Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

soudan-soudandusud.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Relations Canada-Soudan

Fiche documentaire : Version HTML   (Version PDF, 64 ko) *

Relations diplomatiques et représentation officielle

Le Canada a une ambassade à Khartoum dont le personnel se consacre aux questions stratégiques concernant le Darfour et les zones de transition, les relations entre le Soudan et le Soudan du Sud et les droits de la personne. L’émission de visas et les services d’immigration pour les résidents du Soudan sont assumés par l’ambassade du Canada en Égypte. Au Canada, la République du Soudan est représentée par une ambassade, sise à Ottawa.

Relations bilatérales

Le Canada participe à une initiative internationale concertée visant l’instauration d’une paix juste et durable au Soudan. Le Canada saisit chaque occasion pour promouvoir les priorités de sa politique étrangère fondées sur la liberté, la démocratie, les droits de la personne et l’état de droit, et pour exprimer ses préoccupations sur la situation humanitaire et la sécurité au Soudan.

De meilleures relations bilatérales entre le Canada et le Soudan dépendent de la volonté du gouvernement du Soudan de prendre des mesures pour établir et maintenir des relations harmonieuses avec la république du Soudan du Sud et ses voisins, résoudre les violents conflits qui perdurent au Darfour, au Kordofan méridional et au Nil bleu, et améliorer la situation générale des droits de la personne dans l’ensemble du pays. Il est essentiel que le gouvernement du Soudan mette pleinement en œuvre les accords existants et s’engage à cesser le feu, à protéger les civils et, plus important encore, à garantir l’accès complet, sécuritaire et sans obstacle à l’aide humanitaire.

Depuis le début des années 1990, le Canada travaille avec d’autres pays pour soutenir et renforcer le processus de paix entre le gouvernement soudanais et le Mouvement de libération du peuple soudanais. Ce processus a mené à la signature de l’Accord de paix global (APG) le 9 janvier 2005, mettant ainsi fin à deux décennies de guerre civile, et s’est conclu le 9 juillet 2011 par l’indépendance du Soudan du Sud. Le Canada siège désormais à la Commission de suivi de l’application de l’accord. Depuis mai 2013, le Canada copréside avec l’UE le Forum des partenaires internationaux (FPI). Constitué de représentants de missions diplomatiques au Soudan, le FPI vise à favoriser et à soutenir un dialogue constructif entre ses membres et le gouvernement du Soudan sur les questions des droits de la personne, à partager de l’information entre ses membres et à définir des positions communes, s’il y a lieu. Parmi les interlocuteurs clés figurent le ministère de la Justice, le ministère de l’Intérieur, le ministère des Affaires étrangères, la Commission nationale des droits de la personne et des organismes de la société civile.

Le Canada soutient les deux opérations de maintien de la paix au Soudan : l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) et la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA). Ces efforts contribuent à la protection des civils touchés par le conflit, à l’amélioration de la sécurité pour tous les peuples du Soudan et au renforcement de la paix et de la stabilité dans la région d’Abyei.

Développement et aide humanitaire

Les besoins humanitaires au Soudan sont le résultat d’une série de tendances inter-reliées, notamment : les conflits, l’insécurité et les déplacements; la pauvreté et les conditions socioéconomiques; la gouvernance et la capacité institutionnelle et les risques environnementaux. En conséquence, on estime qu’en 2014, ce sont plus de 6,1 millions de personnes qui ont besoin d’aide humanitaire au Soudan, une augmentation 1,7 million de personnes depuis 2013. Au Darfour, les combats entre le gouvernement et les groupes d’opposition armés ont maintenu les déplacements massifs prolongés, alors que les affrontements intertribaux ont mené au déplacement de 450 000 personnes. En outre, on dénombre encore dans la région du Darfour environ 1,7 million de personnes vivant dans des camps de déplacés. Malgré des rapports faisant état de retours dans certaines régions, ceux qui sont rentrés dans leurs villages n’ont pas accès aux services de base comme l’eau potable, les installations sanitaires et les soins de santé. Ailleurs, les combats entre le gouvernement et le Mouvement de libération du peuple soudanais du Nord (MLPS-N) dans les états du Kordofan méridional et du Nil bleu se sont poursuivis, augmentant ainsi les déplacements et touchant plus de 1,2 million de personnes. L’accès des partenaires humanitaires continue d’être sérieusement limité. En plus du conflit en cours, les catastrophes naturelles sont fréquentes et les inondations ont touché quelque 500 000 personnes dans le pays en 2013. Toujours en 2013, le Canada a fourni plus de 12 M$ en aide aux organisations humanitaires pour répondre aux besoins des populations touchées par les crises et l’insécurité alimentaire au Soudan. Le programme de développement canadien au Soudan a également mis l’accent sur les enfants et les jeunes, et sur la sécurité alimentaire. Le Canada a aussi versé de l’aide aux organismes de la société civile afin de promouvoir le respect des droits de la personne, l’égalité entre les sexes et la coopération interpersonnelle.

Commerce

Le Canada a mis en œuvre diverses mesures nationales contre le Soudan en réponse au rôle du gouvernement dans les conflits qui font rage dans le pays et pour soutenir la politique canadienne pour la paix au Soudan. Parmi ces mesures, mentionnons le retrait des services de soutien commercial qui incluent le financement à l’exportation, les activités de développement du commerce et de l’investissement, et la coopération intergouvernementale pour le développement. De plus, sur le plan législatif, le Canada a intégré les sanctions votées par le Conseil de sécurité des Nations Unies, notamment un embargo sur les armes, un gel des actifs et une interdiction de voyager à l’égard de certaines personnes visées.

Juin 2014


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2014-06-13