Relations Canada-Suisse

Le Canada et la Suisse jouissent de relations bilatérales étroites et variées, basées sur des valeurs communes et sur l’engagement envers la démocratie et les droits de la personne. Nos deux États coopèrent étroitement au sein de divers forums multilatéraux et entretiennent de robustes relations commerciales. Malgré la grande différence de taille des pays, le Canada et la Suisse partagent bon nombre de similarités : tous deux sont des sociétés prospères, plurilingues, et multiethniques, ainsi que des États fédéraux. Le Canada et la Suisse ont également le français comme langue commune. Étant le siège de nombreuses agences onusiennes, de l’Organisation Mondiale du Commerce, du Forum Économique Mondial (WEF) et de nombreuses autres organisations multilatérales, la Suisse accueille régulièrement des représentants de tous les niveaux du gouvernement canadien ainsi que des chefs d’entreprises canadiennes.

Engagement multilatéral et international

Le Canada et la Suisse collaborent étroitement au sein d’institutions multilatérales clés, telles que les Nations Unies, l’Organisation Internationale de la Francophonie, l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques, l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe et le Forum des Fédérations. Les deux États soutiennent les principes de la coopération multilatérale ainsi que l’assistance humanitaire, et collaborent étroitement sur une série variée de priorités, telles que la promotion de la démocratie et des droits de la personne, la lutte contre le changement climatique, et l’inclusion.

Relations commerciales

Le Canada et la Suisse entretiennent une relation commerciale solide et diversifiée qui couvre tout le spectre du commerce, de l’investissement et de l’innovation. En 2009, un Accord de libre-échange avec l’Association européenne de libre-échange (AELE), dont la Suisse est l’un des quatre membres, est entré en vigueur. L’Accord confère un avantage concurrentiel clair aux entreprises canadiennes et procure une plateforme stratégique aux Canadiens qui souhaitent étendre leurs liens commerciaux dans toute l’Europe. Le commerce entre le Canada et l’AELE a depuis conséquemment augmenté et le trafic bilatéral de marchandises était évalué à $6 milliards en 2015.

Au niveau bilatéral, la Suisse est le dixième plus gros investisseur étranger au Canada ($12 milliards) et son 14ème partenaire commercial ($6 milliards en 2015) ; les exportations canadiennes vers la Suisse ($1.2 milliard en 2015) consistaient principalement de pierres et métaux précieux, de machinerie et équipement électriques et électroniques, de produits pharmaceutiques, ainsi que de produits aérospatiaux. Les importations de marchandise suisse au Canada ($4.5 milliards en 2015) incluaient des produits pharmaceutiques, des produits chimiques organiques, des instruments scientifiques et de précision, de la machinerie et équipement, ainsi que des horloges, montres et pièces.

Relations interpersonnelles

Il y a 140 000 Canadiens d’origine suisse, avec approximativement 40 000 citoyens suisses qui vivent au Canada, formant la cinquième plus grande communauté de Suisses à l’étranger (après la France, les Etats-Unis, l’Allemagne et l’Italie). Il est estimé que 15’000-20'000 citoyens canadiens résident en Suisse. Les deux pays échangent bon nombre de touristes, avec une moyenne de 100 000 Suisses et 140 000 Canadiens voyageant dans l’autre pays chaque année.

Les intérêts suisses au Canada sont représentés par une ambassade à Ottawa et des consulats à Montréal et Vancouver. 2015 a marqué le 70ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Canada et la Suisse.

Relations académiques et Mobilité des jeunes

Les universités canadiennes et suisses ont conclu de nombreux accords entre elles, ce qui renforce la qualité de l’éducation, de la recherche et de l’innovation dans les deux pays. Chaque année, plusieurs centaines de citoyens suisses effectuent une année d’échange afin de collaborer sur un projet de recherche ou pour poursuivre leurs études dans une institution canadienne.

En 2007, le Canada et la Suisse ont signé un Protocole d’entente afin de faciliter et d’augmenter la mobilité des jeunes en créant de nouvelles opportunités aux jeunes Canadiens et Suisses (âgés de 18 à 35 ans) en acquérant de l’expérience professionnelle internationale en complément ou dans le cadre de leur programme d’études. Le Canada est la destination non-européenne principale pour les jeunes suisses participant à de tels programmes.

Janvier 2017


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pour accéder à ce fichier, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page d'aide.