Relations Canada - Zambie

Relations diplomatiques et représentation officielle

Les relations diplomatiques entre le Canada et la République de Zambie ont été établies en 1966. Le Canada y est officiellement représenté par le haut-commissariat du Canada à Dar es-Salaam (Tanzanie), mais compte également un bureau du haut-commissariat dans la capitale Lusaka (Zambie), pour assurer certains services et programmes.

La Zambie est représentée au Canada par un haut-commissariat à Ottawa.

Relations bilatérales

Le Canada et la Zambie jouissent de bonnes relations bilatérales fondées sur leurs liens au sein du Commonwealth, et ont des positions communes sur bon nombre d’enjeux régionaux. Reconnaissant la gravité du problème du mariage précoce ou forcé d’enfants (MFPE), la Zambie prend des mesures de prévention de concert avec des partenaires internationaux, dont le Canada. En 2013, le Canada a codirigé avec la Zambie la première résolution autonome présentée à l’Assemblée générale des Nations Unies sur le MFPE qui a été adoptée par consensus par 109 pays. Le Canada encourage la Zambie à user de son influence, sur le plan bilatéral et au sein de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), afin de promouvoir la stabilité dans la région. Chaque année, le Canada offre l’entraînement à cinq à dix membres des forces armées zambiennes, dans le cadre du Programme d’instruction et de coopération militaires (PICM). Le Canada collabore également très étroitement avec la Zambie au sein de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) dont elle est l’un des pays du « noyau principal ».

Aide au développement

Actuellement, le programme d’aide au développement du Canada en Zambie met l’accent sur le secteur de la santé. Le volet développement du AMC appuie le gouvernement zambien dans sa poursuite de l’objectif visant à garantir aux Zambiens un accès égal à des soins de santé de qualité, le plus près possible de leur lieu de résidence. Entre autres initiatives, on compte l’accroissement de la capacité de traitement et de prise en charge des maladies infantiles, et un soutien ciblé des stratégies gouvernementales visant à accroître et à renforcer les effectifs du secteur de la santé. Toutefois, le programme d’aide bilatérale au développement du MAECD a pris fin en août 2013. Ce pays demeure cependant admissible à l’aide humanitaire et à l’aide au développement assurée par l’intermédiaire d’organismes multilatéraux et d’ONG du Canada.

En avril 2014, le Canada a annoncé une contribution de 3 M$ destinée à aider le gouvernement de la Zambie, en partenariat avec le Bureau du haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), à mettre en œuvre le Programme zambien pour l’intégration locale qui cherche une solution durable pour les réfugiés angolais et rwandais qui choisissent de rester en Zambie.

Commerce et investissement

Les relations économiques et commerciales entre les deux pays sont dynamiques et diversifiées, et en pleine expansion. Les investissements miniers canadiens en Zambie qui occupent la deuxième place en importance en Afrique (après Madagascar) ont atteint 3,4 G$ en 2012. Les échanges commerciaux sont caractérisés par le commerce de produits à forte valeur ajoutée, un bon rendement dans le secteur des services et un partenariat en croissance dans celui des ressources naturelles. En 2013, le commerce bilatéral de marchandises a atteint 29,2 M$. Les principaux produits d’exportation du Canada vers la Zambie étaient la machinerie, les outils, la coutellerie. Les principaux produits zambiens importés au Canada étaient la machinerie, les métaux de base, les véhicules à moteur et les pièces de rechange.

En 2003, la Zambie et le Canada ont signé un protocole d’entente dans le cadre de l’Initiative d’accès aux marchés pour les pays les moins développés (PMD). Ce protocole promeut l’investissement et le développement économique en donnant aux exportateurs zambiens un accès en franchise de droits et hors quota au marché canadien pour presque tous les produits, ouvrant ainsi de nouvelles possibilités de croissance.

Le 4 mars 2013, le premier ministre a annoncé la conclusion des négociations de l’Accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) entre le Canada et la Zambie. L’accord, en cours d’examen juridique final, devrait être signé incessamment.

Juin 2014


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pour accéder à ce fichier, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page d'aide.