Relations Canada-Tanzanie

Relations diplomatiques et représentation officielle

Le Canada a établi des relations diplomatiques avec la Tanzanie (autrefois appelée le Tanganyika) en 1961, après son accession à l’indépendance.

En Tanzanie, le Canada est représenté par le haut-commissariat du Canada à Dar es Salaam. Le haut-commissariat du Canada à Dar es Salaam est aussi accrédité auprès de la République de Zambie, de l’Union des Comores et de la République des Seychelles. La Tanzanie, elle, est représentée au Canada par un haut-commissariat à Ottawa.

Relations bilatérales

Le Canada et la Tanzanie collaborent à des partenariats stratégiques importants tels que l’Initiative de Muskoka du G7 sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants (SMNE) et le partenariat du G7 entre le Canada et la Tanzanie sur la transparence dans le secteur de l’extraction.

Le président Jakaya Kikwete est le chef du parti politique Chama Cha Mapinduzi (CCM), qui est au pouvoir depuis l’accession du pays à l’indépendance. Le parti a remporté un second mandat de cinq ans en 2010. Les prochaines élections générales auront lieu en 2015.

Le Canada attache une grande importance au rôle stabilisateur que joue la Tanzanie en Afrique grâce à sa participation active au sein de l’Union africaine et de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC). La Tanzanie joue un rôle positif dans la région des Grands Lacs, en plus d’accueillir le Tribunal pénal international pour le Rwanda ainsi que la Communauté de l’Afrique de l’Est à Arusha.

La Tanzanie a affecté plus de 2 000 soldats à six missions de maintien de la paix de l’ONU, notamment au Darfour dans le cadre de l’Opération hybride de l’Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD). Le 28 mars 2013, le Conseil de sécurité des Nations Unies a approuvé à l’unanimité la création d’une brigade d’intervention au sein de la MONUSCO chargée de mener des « opérations offensives ciblées » contre les rebelles dans l’est de la RDC. La Tanzanie assure le commandement de cette brigade.

Depuis les années 1960, le Canada appuie la formation des forces armées en Tanzanie. Jusqu’ici, plus de 850 agents ont reçu une formation dans le cadre du Programme d’instruction et de coopération militaires. Le Canada a versé 1,3 million de dollars pour la construction du nouveau Centre de formation au maintien de la paix de la Tanzanie à Dar es Salaam. Le Centre a été inauguré par le ministre Ed Fast en juin 2014.

Aide au développement

Au cours des trois dernières années, la Tanzanie a été l’un des principaux bénéficiaires de l’aide canadienne au développement. Le soutien du Canada vise à répondre aux priorités du gouvernement de la Tanzanie, notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation et du développement du secteur privé. Le Canada figure parmi les principaux donateurs dans le secteur de la santé de la Tanzanie, ce qui comprend un soutien considérable en faveur de la santé des mères et des enfants. Le Canada appuie fermement la croissance économique durable, en mettant l’accent sur les industries extractives; à cet égard, il apporte un soutien à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) en Tanzanie et à l’Agence tanzanienne de vérification chargée du secteur minier.

La Tanzanie est un pays ciblé par les programmes de développement du Canada depuis 2009. En 2013-2014, le Canada a versé 179 millions de dollars en aide au développement au moyen de tous ses mécanismes (ce qui comprend l’aide multilatérale et l’allégement de la dette). Par l’intermédiaire de programmes de partenariat avec des organisations canadiennes, le Canada a investi près de 13,6 millions de dollars en 2013-2014 dans divers projets sur le développement communautaire, l’agriculture, l’éducation, la santé, la gouvernance, le microfinancement et la croissance économique. Le Canada a versé plus de 1 milliard de dollars en aide au développement à la Tanzanie depuis son indépendance.

Commerce 

La Tanzanie suscite de plus en plus d’intérêt auprès des entreprises canadiennes : les entreprises minières canadiennes font partie des investisseurs étrangers les plus importants de la Tanzanie. Pour des raisons de confidentialité des affaires, des données officielles sur les investissements directs canadiens en Tanzanie ne sont pas disponibles. Toutefois, selon Ressources naturelles Canada, 15 sociétés minières canadiennes étaient actives en Tanzanie en 2013, et les actifs miniers canadiens en Tanzanie pour cette année totalisaient 1,75 milliard de dollars. Les deux pays ont conclu un Accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE), qui est entré en vigueur en décembre 2013.

La Tanzanie est décrite comme un marché émergent qui offre aux entreprises canadiennes des occasions dans les secteurs de l’infrastructure et du transport dans le cadre du Plan d’action sur les marchés mondiaux. Par ailleurs, il existe des occasions d’affaires pour les entreprises canadiennes dans le secteur naissant du pétrole et du gaz, surtout le gaz naturel, dont les réserves prouvées sont estimées à plus de 55 billions de pieds cubes.

Les échanges bilatéraux de marchandises se sont chiffrés à 116,7 millions de dollars en 2014 : 73,2 millions de dollars en exportations vers la Tanzanie et 43,5 millions de dollars en importations en provenance de la Tanzanie. Dans le cadre de l’Initiative d’accès aux marchés pour les pays les moins avancés, la Tanzanie profite d’un accès en franchise de droits au marché canadien pour presque toutes les marchandises.

Le Canada est un ardent défenseur de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) en Tanzanie, ayant organisé des conférences sur la RSE auxquelles ont participé un très grand nombre de représentants du gouvernement de la Tanzanie, du milieu des affaires et d’organisations de la société civile.

Juillet 2015


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.