Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Thaïlande.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil

Promouvoir l’inclusion : les droits des personnes LGBTI en Thaïlande

Partagez et faite un signet


Ayesha Rekhi, conseillère politique, accompagnée d’activistes LGBTI du Canada, du Cambodge, de la République démocratique populaire lao et de Thaïlande qui ont participé au Salzburg Global Forum.
 
« Tous les gens ont le droit de vivre sans être victime de stigmatisation, de persécution ou de discrimination, peu importe qui ils sont ou qui ils aiment. Aujourd’hui, nous devons veiller à ce que les gens se sentent en sécurité et libres de s’exprimer, quelle que soit leur orientation sexuelle ou leur identité sexuelle. »
Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada

L’ambassadrice Pottie discute avec des partenaires internationaux à propos des approches mondiales de la défense des droits des personnes LGBTI au Salzburg Global Forum à Chiang Rai
   

La société civile LGBTI venue de toute la Thaïlande est rassemblée dans la résidence officielle pour un dialogue sur les défis et les possibilités que présente la défense des droits des personnes LGBTI.
   

En marge de la Conférence mondiale de l’ILGA, l’ambassade a apporté son soutien à la promotion des droits des personnes LGBTI par l’intermédiaire du processus d’examen périodique universel.
   

En Thaïlande, les personnes LGBTI ne sont pas confrontées aux mêmes problèmes de criminalisation et de violence que dans d’autres pays de la zone Asie-Pacifique. Toutefois, la discrimination continue d’être présente dans les secteurs de l’éducation, de la santé et du travail, et les membres d’autres groupes minoritaires (tels que les travailleurs migrants ou les Autochtones) font face à des défis encore plus importants s’ils sont membres de la communauté LGBTI.

Créer un lieu sûr pour le dialogue

Un dialogue est nécessaire si l’on veut traiter ces problèmes. L’ambassade du Canada en Thaïlande s’est associée à des organisations de la société civile, au niveau local et international, pour soutenir trois initiatives permettant de créer un lieu pour que les communautés LGBTI puissent discuter des questions d’identité, d’inclusion et de défense des droits.   

Le Salzburg Global LGBT Forum à Chiang Rai et la Conférence mondiale de l’International Lesbian and Gay Association (ILGA) à Bangkok ont contribué à générer ces discussions essentielles avec plus de 500 activistes et experts venus de partout dans le monde. La récente nomination du Thaïlandais Vitit Muntarbhorn comme premier expert indépendant des NU sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre a été perçue comme une opportunité positive pour les droits des personnes LGBTI dans la région.

L’ambassade a également organisé une table ronde dans la résidence officielle, table ronde qui a réuni plus de 25 membres de la communauté LGBTI et partenaires internationaux pour discuter des défis et des possibilités que présente la défense des droits des personnes LGBTI en Thaïlande. Pour les partenaires locaux, cette initiative a permis de fournir un lieu sûr de nature à favoriser le dialogue essentiel à leur travail.

Promouvoir les droits des personnes LGBTI et les droits liés à l’orientation sexuelle, l’identité et l’expression du genre (SOGIE)

Le Salzburg Global LGBT Forum en collaboration avec le PNUD a mis en évidence les nombreuses facettes de l’inclusion des personnes LGBTI (The Many Faces of LGBTI Inclusion). Le Forum met actuellement en relation des représentants de plus de 54 pays afin de créer un espace global permettant de faire avancer les discussions à propos des droits des LGBTI et des droits de la personne à travers le monde. L’ambassade du Canada en Thaïlande a soutenu la participation d’activistes venus du Cambodge, de la République démocratique populaire lao et de Thaïlande, ainsi que de Danny Ramada, un activiste LGBTI basé à Vancouver qui est arrivé au Canada en tant que réfugié syrien.

Pendant le Forum, l’ambassade du Canada en Thaïlande a insisté sur la nécessité d’une collaboration plus étroite et d’une meilleure coopération entre les communautés LGBTI au Canada et celles vivant dans la région de l’ANASE compte tenu de l’exclusion sociale que continuent de connaitre les personnes LGBTI et des restrictions accrues des droits de la personne et des libertés civiles imposées par la junte militaire.

Pendant la Conférence mondiale de l’ILGA 2016, le Canada s’est associé à Universal Periodic Review Info, APCOM, ILGA Asia, et l’ASEAN SOGIE Caucus pour organiser un événement parallèle. Cet événement parallèle a fourni une plateforme de discussion concrète sur l’utilisation du processus d’examen périodique universel (EPU) pour faire avancer les droits liés à l’orientation sexuelle, l’identité et l’expression du genre (SOGIE) et donner aux communautés LGBTI les moyens d’exercer leurs droits. Ceci a conduit à des moyens d’autonomiser les groupes de personnes LGBTI, d’étendre les coalitions au sein des organismes œuvrant pour la défense des droits de la personne, et de créer des possibilités pour les activistes LGBTI de dialoguer avec les gouvernements locaux et la communauté internationale.

Le Canada, ardent défenseur des droits

Profitant de la tenue de deux conférences internationales importantes consacrées aux questions LGBTI, la récente initiative organisée par le Canada auprès des parties prenantes a mis en évidence le rôle de leadership que joue le Canada dans le cadre de cette priorité cruciale dans le domaine des droits de la personne.     

L’initiative a également montré l’importance d’avoir des discussions critiques sur les questions des personnes LGBTI, de l’identité et de l’inclusion, et a contribué à renforcer la collaboration au sein des groupes LGBTI entre la société civile et la communauté internationale.

Le Canada est déterminé à continuer de trouver des partenariats avec des groupes LGBTI afin de protéger et de promouvoir les droits liés à l’orientation sexuelle, l’identité et l’expression du genre (SOGIE) et les priorités générales liées aux droits de la personne en Thaïlande, notamment par l’intermédiaire de programmes de soutien continu.  

Pour en savoir plus

 

Pied de page

Date de modification :
2017-05-12