Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Turquie.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Pour les Canadiens

Voyager/Vivre à l'étranger

L'ingrédient indispensable d'un voyage réussi est la préparation. En vous préparant bien avant de partir, vous diminuerez les risques d'avoir des ennuis à l'étranger. Nous vous offrons toute une gamme de renseignements qui vous permettront de faire un voyage agréable et en toute sécurité.

Le Consulat du Canada à Istanbul offre également des services consulaires limités aux Canadiens vivant et voyageant dans la région. 

Nouvelles règles en matière de citoyenneté

Vous trouverez de plus amples renseignements sur le site Web de CIC  

La nouvelle loi pour les visas à compter du 1er février 2012

À compter du 1er février 2012, tout citoyen canadien qui est en possession d'un visa de 90 jours devra quitter la Turquie pour une période de 90 jours avant d'être admis de nouveau pour une nouvelle période de 90 jours. Cette loi effectivement limite le nombre de visa de 90 jours à deux par année (un visa pour chaque 180 jours).

Les canadiens qui doivent rester en Turquie plus de 90 jours à la fois devront désormais obtenir un PERMIT DE RESIDENCE de la POLICE ETRANGÈRE dans la Province où ils sont.

Veuillez noter qu'un PERMIT DE RESIDENCE ou UN VISA de 90 jours ne permet pas le titulaire de travailler. Les Ambassades et les consulats turcs sont les seules sources où les PERMITS DE TRAVAIL sont émis. Les visas de 90 jours sont toujours pour entrées multiples.

Table des matières


Inscription des Canadiens à l'étranger

L’Inscription des Canadiens à l’étranger est un service gratuit qui permet au gouvernement du Canada de vous aviser en cas d’urgence à l’étranger ou à la maison. Ce service vous permet également de recevoir des renseignements importants avant ou pendant une catastrophe naturelle ou des troubles civils.

Nous vous encourageons à vous inscrire si vous prévoyez voyager ou vivre à l’étranger.

Les renseignements personnels fournis au moment de l’inscription sont traités de façon confidentielle et sont utilisés conformément aux dispositions de la Loi sur la protection des renseignements personnels*.

Pourquoi s'inscrire?
Pour que nous puissions communiquer avec vous et vous aider en cas d'urgence à l'étranger ou vous informer d'une urgence au Canada.

Qui devrait s'inscrire?
Tous les Canadiens qui voyagent ou qui habitent à l'étranger.

En quoi le nouveau système est-il différent?
Le système amélioré vous permet de mieux gérer vos renseignements personnels * et d'en effectuer la mise à jour en ligne.

Que faire si je me suis déjà inscrit?
Si vous avez fait votre inscription avant le 14 décembre 2008, vous DEVEZ vous réinscrire pour recevoir les mises à jour concernant la sécurité.

Comment s'inscrire?
Vous pouvez vous inscrire en ligne à : Inscription des Canadiens à l'étranger ou auprès d'un bureau du gouvernement du Canada à l'étranger.

Pour de plus amples renseignements, composez :

le 1-800-267-6788 (au Canada et aux États-Unis),
1-800-394-3472 (ATS) ou le 613-944-6788.

* Les renseignements fournis sont confidentiels et utilisés conformément à la Loi sur la protection des renseignements personnels.

Se marier en Turquie

En Turquie, tous les mariages doivent être célébrés conformément au Code civil turc pour être légalement reconnus. Les cérémonies religieuses ne sont pas reconnues par la loi.

Soyez avisés qu’aucun mariage n’est célébré à l’Ambassade du Canada ni au Consulat en Turquie.

Les femmes turques qui ont déjà été mariées ne peuvent se remarier dans les 300 jours suivant la date du prononcé du jugement en divorce ou celle du décès de leur mari. Ce délai d’attente ne peut être annulé que par un jugement de la cour turque.

Un examen médical est obligatoire pour se marier. Il peut être fait dans les cliniques médiales désignées comme déterminées par le Bureau des mariages de la Turquie. Chaque bureau a recours aux services de cliniques différentes pour mener ces tests. Vous devrez communiquer avec le Bureau des mariages de votre choix pour connaître l’adresse de ces cliniques. Le rapport d’examen médical précise le groupe sanguin du demandeur et ses résultats d’analyses sanguines pour le VIH, l’hépatite B et C et la syphilis, de même qu’il confirme la présence ou l’absence de maladie contagieuse.

L’Ambassade du Canada peut vous remettre une déclaration solennelle aux fins de mariage. Ce document est disponible en plusieurs langues pour que vous n’ayez pas à le faire traduire, et vous n’aurez besoin d’aucun autre document du Canada. Veuillez apporter votre passeport canadien valide ainsi que les pièces d’identité valides de votre fiancé(e) portant une signature. Si vous avez déjà été marié, veuillez nous indiquer la date du divorce, ainsi que les prénom et nom de votre ex-conjoint(e), puis joindre le paiement des droits consulaires de 95 $ CA ou l’équivalent en livres turques.

Fraudes

Les fraudeurs se font habituellement passer pour des personnes que vous connaissez et en qui vous avez confiance, puis vous supplient de leur verser de l’argent pour faire face à une situation d’urgence. Leur but est de vous inciter à envoyer de l’argent avant de prendre conscience qu’il s’agit d’une supercherie.

Vous recevez un appel, un courriel ou un message texte d’une personne qui dit être votre amie et avoir besoin que vous lui envoyiez de l’argent pour l’aider à se sortir d’une situation fâcheuse – réparer la voiture, sortir de prison, payer une facture d’hôpital ou quitter un pays étranger. Il peut y avoir une seconde personne dans le stratagème frauduleux, une personne qui se fait passer pour une figure d’autorité, comme un juge, un avocat ou un policier. Ce second appelant dit souvent que votre ami ne pourra pas sortir du pays à moins que vous envoyiez l’argent sur-le-champ.

Veuillez ne pas virer d’argent à cette personne et l’inviter à appeler le Consulat général à Istanbul ou l’ambassade du Canada à Ankara (Turquie). Voici nos coordonnées :

Ambassade du Canada
Cinnah Caddesi No: 58 Çankaya, Ankara, TURQUIE
+90 312 409 2700
ANKRA-Consulaire@international.gc.ca

Consulat du Canada
Büyükdere Caddesi No: 209, tour Tekfen, 16e étape
4 Levent, Istanbul, TURQUIE
+90 212 385 9700
ISTBLCS@international.gc.ca

N’envoyez pas d’argent à un étranger ou à toute personne que vous n’avez jamais vue en personne, notamment :

  • une personne qui insiste pour obtenir un transfert de fonds;
  • un correspondant virtuel vous démontrant un intérêt qui demande de l’argent;
  • une personne qui annonce un appartement ou une chambre d’hôte à louer en ligne;
  • un employeur potentiel ou une personne qui vous embauche comme client mystère;
  • une personne qui se dit être un parent ou un ami dans le besoin; elle dit être dans un hôpital ou une prison étrangère et vous supplie de ne pas le dire au reste de la famille.

Un virement d’argent – par l’entremise d’entreprises comme MoneyGram et Western Union – équivaut à envoyer de l’argent comptant. Une fois viré, cet argent ne peut pas être récupéré. Voilà une des raisons qui expliquent que les fraudeurs insistent souvent auprès des personnes pour obtenir un virement de fonds, surtout à une adresse à l’étranger. Il est presque impossible de renverser un virement, de retracer l’argent ou de faire le suivi des destinataires.

Autre scénario : les fraudeurs vous demandent de déposer un chèque pour eux, puis de leur virer la somme déposée. Le faux chèque constitue la fraude ici. Il ne pourra pas être encaissé par manque de fonds, et vous devrez à la banque l’argent que vous avez retiré. Selon la loi, les banques doivent rendre disponibles en quelques jours les fonds provenant d’un chèque déposé, mais cela peut leur prendre des semaines avant de déceler un faux chèque. Il se peut que le chèque ait été accepté et que l’argent se trouve dans votre compte, mais dès qu’on déterminera que le chèque est faux, la banque vous demandera de rembourser toute somme que vous avez retirée.

De nombreuses fraudes se font sur Internet; les victimes sont d’âge et de situation économique variés. L’anonymat qu’offre Internet fait en sorte qu’on ne peut être certain du nom, de l’âge, de l’état civil, de la nationalité et même du sexe d’un correspondant.

Il est recommandé aux citoyens canadiens de ne pas envoyer de l’argent à des personnes qu’ils n’ont jamais rencontrées.

Tous les types de fraudes par avance de fonds ont un point en commun : la personne visée est amenée à croire qu’elle a ainsi la chance d’obtenir une chose qui a une grande importance pour elle (récompense financières, relation amoureuse, etc.). En règle générale, si cela semble trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas.

Si vous croyez être victime d’une fraude par Internet, il vaut mieux mettre fin à toutes les communications avec le fraudeur plutôt que d’essayer de régler la situation vous-même. Il est extrêmement que les victimes recouvrent l’argent perdu. Si vous vous sentez menacé de quelque façon que ce soit, vous devez signaler votre situation à la police locale. 

Si vous vous inquiétez d’un Canadien en détresse à l’étranger, mais ne savez pas trop s’il s’agit d’un vrai cas de détresse, communiquez avec les services consulaires à 1-613-9968885 (à frais virés) ou par courriel à sos@international.gc.ca.

Prenez connaissance de certains signes d’alarme clés :

  • Le fraudeur et la victime se rencontrent en ligne – souvent sur des sites de rencontre ou d’emploi sur Internet.
  • Le fraudeur demande de l’argent pour se sortir d’une situation fâcheuse ou pour rendre service.
  • Les photographies que le fraudeur fournit de lui-même sont celles d’une personne très attirante. La photo semble avoir été prise par une agence de mannequins professionnels ou un studio photographie.
  • Le fraudeur n’est vraiment pas chanceux : souvent, il est victime d’un grave accident de la route, se fait arrêter, voler, battre ou est hospitalisé, tout cela généralement en quelques mois. Ils disent souvent que les membres de leur famille proche (parents, frères et sœurs) sont décédés.
  • Le fraudeur dit être citoyen canadien, mais parle en faisant beaucoup d’erreurs de grammaire, ce qui indique que l’anglais ou le français n’est pas sa langue maternelle.

Il convient de noter qu’il s’agit d’un type de fraude très fréquent qui se produit tout le temps. Vous pouvez consulter le lien suivant pour obtenir de plus amples renseignements. http://www.scambusters.org/index.html

Cliquez sur le lien suivant pour connaître la marche à suivre pour dénoncer ces fraudes : http://www.scambusters.org/scamlinks.html

Voyager avec des médicaments

Deux catégories de médicaments – les narcotiques et les psychotropes – sont assujetties au droit international. Elles regroupent tout médicament qui peut avoir un effet sur le système nerveux central (CNS) et être l’objet d’une consommation excessive. La catégorie des narcotiques concerne surtout les analgésiques opioïdes et leurs dérivés (p. ex. morphine et codéine), qui ont tendance à être très réglementés. Les psychotropes sont tous les médicaments qui sont susceptibles d’être utilisés pour traiter les troubles mentaux, comme l’anxiété, la dépression et les affections psychotiques.

En pratique, certains pays incluent une gamme de médicaments utilisés pour traiter des affections neurologiques, comme l’épilepsie et la maladie de Parkinson à leur liste de médicaments réglementés. D’autres incluent également des antihistaminiques sédatifs à la liste des substances interdites. Le message est donc de faire preuve de prudence lorsque vous transportez des médicaments pouvant avoir une incidence sur le SNC.

Pour consulter les ententes internationales régissant le transport transfrontalier des médicaments, il faut aller sur le site Web de l’International Narcotics Control Board (INCB). Organisme indépendant et quasi judiciaire, l’INCB est responsable du contrôle des médicaments à l’échelle internationale. Son site contient des déclarations et les grands principes à respecter pour les voyageurs qui ont l’intention de voyager avec des narcotiques et des psychotropes, notamment :

  • les voyageurs devraient être autorisés à transporter une quantité de ces substances pour usage personnel, normalement pour une utilisation d’au plus un mois;
  • les voyageurs possèdent une lettre ou une ordonnance de leur médecin s’ils transportent une substance narcotique (mais pas nécessairement un psychotrope).

L’INCB exige également que les pays soumettent leurs propres règlements, qui peuvent être consultés ici. Le problème est que ce ne sont pas tous les pays qui l’ont fait; bon nombre restent assez vagues et la plupart dérogent même, d’une certaine façon, des deux principes de l’INCB susmentionnés.

Liste de contrôle pour voyager avec des médicaments :

  • Vérifiez auprès des lignes directrices de l’INCB (INCB Guidelines) pour savoir si vous voyagez avec des médicaments qui sont des narcotiques ou des psychotropes.
  • Prenez connaissance des médicaments susceptibles de mener à un usage abusif (p. ex. stéroïdes anabolisants).
  • Sachez que de nombreux pays ne vous donnent droit qu’à un approvisionnement de 30 jours pour certains médicaments et exigent que vous ayant sur vous une ordonnance ou un permis d’importation.
  • Laissez les comprimés et le feuillet d’information dans leur emballage original. Apportez une copie de votre ordonnance, surtout pour les médicaments prescrits qui agissent sur le SNC.
  • Apportez une copie de votre ordonnance originale et laissez les médicaments dans leur emballage original. Assurez-vous que celui-ci soit clairement étiqueté (votre nom complet, nom du médecin, nom générique et marque et posologie exacte).
  • Ayez sur vous une lettre de votre médecin (préférablement traduite dans la langue parlée dans le pays de destination) ou un dossier clinique pour voyageur de l’IAMAT (IAMAT Traveller Clinical Record) décrivant votre état de santé et le plan de traitement. Cela facilitera l’entrée aux frontières et aidera le médecin traitant à l’étranger.
  • Si vous avez besoin de seringues, demandez à votre médecin de vous fournir une note expliquant leur utilisation. Renseignez-vous auprès de votre transporteur aérien ou toute autre entreprise de transport sur l’utilisation de seringues pendant les escales.

Conduite en Turquie

Les étrangers qui visitent la Turquie en touristes pour un séjour d’au plus 90 jours peuvent conduire en Turquie en vertu de leur permis de conduire valide, quel que soit le pays qui l’a délivré; il peut être utile de posséder un permis de conduire international, mais ce n’est pas obligatoire, à moins que le permis étranger soit dépourvu d’une photographie d’identité.

Les étrangers qui résident en Turquie peuvent conduire en vertu de leur permis de conduire étranger valide; cependant, ils doivent avoir en tout temps sur eux une traduction notariée du permis. Il est recommandé de posséder également un permis de conduire international délivré par le pays qui a délivré le permis de conduire. Le permis de conduire international est essentiel si le permis est dépourvu d’une photographie d’identité. Il faut vérifier auprès de la compagnie d’assurance du véhicule pour savoir s’il faut échanger le permis étranger pour un permis turc. Certaines exigent l’obtention d’un permis turc dans les 12 mois suivant la date du début de la résidence pour que l’assurance demeure valide.

Pour de plus amples renseignements sur le permis de conduire international, ou PCI, veuillez consulter le site Web suivant : https://voyage.gc.ca/voyager/documents/permis-de-conduire-international.

Comment remplacer une pièce d'identité canadienne

Pièce d’identité canadienne

Il peut être très frustrant de perdre une pièce d’identité, surtout durant un voyage à l’étranger.

Si votre pièce d’identité a été perdue ou volée, ou que vous faites une demande pour la première fois, veuillez lire les renseignements ci-dessous pour connaître la marche à suivre. L’ambassade n’accepte que les demandes de certificat de citoyenneté canadienne. Toutes les autres pièces d’identité doivent être demandées directement à Service Canada ou à votre gouvernement provincial/territorial.

Certificat de citoyenneté canadienne

Les demandes de certificat de citoyenneté canadienne peuvent être adressées à l’ambassade. Les formulaires sont disponibles en ligne à l’adresse www.cic.gc.ca ou à la section consulaire de l’ambassade.

Carte d’assurance sociale (NAS)

Il est possible d’obtenir une nouvelle carte d’assurance sociale ou de la faire remplacer en s’adressant à Service Canada. Les renseignements et les formulaires de demande sont disponibles en ligne à l’adresse : https://www.canada.ca/fr/emploi-developpement-social/services/numero-assurance-sociale.html.

Carte de résident permanent

Veuillez consulter le site Web de Citoyenneté et Immigration Canada à l’adresse : www.cic.gc.ca.

Carte d’identité du programme de la sécurité de la vieillesse (SV)

Vous pouvez demander une nouvelle carte ou le remplacement de votre carte par téléphone ou par la poste. Vous devrez fournir votre nom complet, votre numéro d’assurance sociale et votre adresse postale. Pour faire une demande par téléphone, veuillez appeler Service Canada sans frais au numéro 001-800-15-8622-6232 ou composer directement le 1 (613) 990-2244. Pour faire une demande par la poste de l’extérieur du Canada, vous devez écrire au bureau de la province ou du territoire où vous avez résidé en dernier. Vous trouverez les adresses postales sur le site Web de Service Canada à www.servicecanada.gc.ca.

Carte d’assurance-maladie

Veuillez communiquer avec les autorités sanitaires de votre province ou territoire.

Alberta : www.health.alberta.ca/
Colombie-Britannique : www.health.gov.bc.ca/insurance/
Manitoba : http://www.gov.mb.ca/health/index.fr.html
Nouveau-Brunswick : www.gnb.ca/0051/0394/index-f.asp
Terre-Neuve-et-Labrador : www.health.gov.nl.ca/mcp/
Nouvelle-Écosse : www.hlthss.gov.nt.ca
Nunavut : www.gov.ns.ca/health/msi/health_cards.asp
Territoires du Nord-Ouest : www.gov.nu.ca/health/
Ontario : www.health.gov.on.ca
Île-du-Prince-Édouard : www.gov.pe.ca/health/
Québec : www.ramq.gouv.qc.ca
Saskatchewan : www.health.gov.sk.ca
Yukon : http://hss.gov.yk.ca

Certificats de naissance, de décès et de mariage

Les certificats peuvent être obtenus auprès du bureau de l’état civil de la province ou du territoire où l’événement s’est produit. On peut également faire une commande en ligne dans certaines régions. Le Canada ne tient pas un registre central. Voici le lien vers le ministère compétent dans chaque province ou territoire.

Bureau de l’état civilTéléphoneTélécopieurSite Web
Alberta(780) 427-7013 www.servicealberta.gov.ab.ca
Colombie-Britannique(250) 952-2681(250) 952-2527www.vs.gov.bc.ca
Manitoba(204) 945-3701 (A)
(204) 945-5500 (F)
(204) 948-3128http://vitalstats.gov.mb.ca/index.fr.html
Nouveau-Brunswick(506) 453-2385(506) 444-4139www.snb.ca/e/1000f.asp#16
Terre-Neuve-et- Labrador(709) 729-3308(709) 729-0946www.gs.gov.nl.ca/gs/vs/
Territoires du Nord-Ouest(867) 777-7420(867) 777-3197www.hlthss.gov.nt.ca
Nouvelle-Écosse(902) 424-4381(902) 424-0678www.gov.ns.ca/snsmr/vstat
Nunavut(867) 645-8002(867) 645-8092 
Ontario(416) 325-8305(807) 343-7459www.serviceontario.ca
Île-du-Prince-Édouard(902) 838-0880(902) 838-0883www.gov.pe.ca/vitalstatistics
Québec(418) 643-3900(418) 646-3255www.etatcivil.gouv.qc.ca
Saskatchewan(306) 787-3092(306) 787-2288www.isc.ca
Yukon(867) 667-5207(867) 393-6486www.hss.gov.yk.ca/programs/vitalstats

Permis de conduire ou carte d’identité

Les demandes de renouvellement ou de remplacement du permis de conduire doivent être adressées au bureau de l’immatriculation provincial/territorial compétent. Consultez le site Web de votre province ou territoire pour de plus amples renseignements :

BureauTéléphoneTélécopieurSite Web
Alberta
Alberta Registry
(780) 422-7330(780) 422-4286www.servicealberta.gov.ab.ca
Colombie-Britannique
ICBC
(604) 661-2800(604) 443-4562www.icbc.com
Manitoba
Société de l’assurance publique du Manitoba
(204) 985-7000(204) 953-4998http://www.mpi.mb.ca/fr/Pages/default.aspx
Nouveau-Brunswick
Service Nouveau-Brunswick
(506) 684-7901 www.snb.ca
Terre-Neuve-et- Labrador
Motor Registration Division
(709) 729-2521(709) 729-6955www.gs.gov.nl.ca
Territoires du Nord-Ouest
Ministère des Transports
(867) 873-7418(867) 873-0363www.dot.gov.nt.ca
Nouvelle-Écosse(902) 424-5851(902) 424-0720www.gov.ns.ca/snsmr/rmv/licence/
Nunavut
Ministère du Développement économique et des Transports
(867) 975-5028(867) 975-5095www.edt.gov.nu.ca
Ontario
Ministère des Transports
(416) 235-2999(416) 235-4414www.mto.gov.on.ca/
Île-du-Prince-Édouard
Ministère des Transports
(902) 368-5200(902) 368-6269www.gov.pe.ca/tpwpei/
Saskatchewan - SGI1-800-667-9868(306) 775-6909www.sgi.sk.ca
Québec
Société de l’assurance
automobile du Québec
(418) 528-3100(418) 644-0339www.saaq.gouv.qc.ca/
Yukon(403) 667-5315(403) 393-6220www.community.gov.yk.ca

Contenu supplémentaire

Pied de page

Date de modification :
2018-06-20