Adoption pour les Canadiens résidant à l’étranger

L’Ambassade du Canada n’est pas en mesure de donner des conseils concernant les procédures et les aspects juridiques de l’adoption internationale. Toutefois, vous trouverez ici des informations sur la lettre fournie pas les missions canadiennes aux Canadiens résidant à l’étranger qui souhaitent adopter.

De nombreux citoyens canadiens vivant à l’étranger souhaitent adopter des enfants dans leur pays de résidence ou dans un autre pays. Fréquemment, les organismes responsables de l’adoption à l’étranger demandent aux Canadiens une lettre provenant d’un organisme canadien approuvant l’adoption et indiquant que l’enfant sera autorisé à entrer sur le territoire canadien.

Les citoyens canadiens souhaitant adopter doivent formuler leur requête dans une lettre décrite comme suit:

  • le nom et l’adresse du fonctionnaire à qui la lettre que vous demandez devrait être adressée ;
  • le nom complet et l’adresse actuelle du (des) candidats(s); et
  • le nom de la dernière province de résidence du (des) candidat(s) au Canada (ou celle avec laquelle il a les liens les plus étroits).

La lettre doit être accompagnée des pièces suivantes :

  • une preuve de citoyenneté canadienne (passeport, certificat de naissance, carte de citoyenneté, etc.). Les photocopies ne sont pas acceptées : les originaux doivent être présentés à la mission ;
  • une preuve de la dernière province de résidence ou une preuve des liens avec cette province (ex.: permis de conduire, carte de santé, copies des feuilles d’impôts, anciennes factures, etc.) ou, si le candidat n’a jamais vécu au Canada, la preuve que ses parents ont vécu dans la province en question ; et
  • une lettre de l’employeur ou de l’employeur du conjoint apportant la preuve de la résidence de longue durée à l’extérieur du Canada.

Exception: Les anciens résidents du Québec doivent contacter le Secrétariat à l’adoption internationale au (514) 873-5226 avant que la province ne puisse répondre à la demande de lettre.

L’Ambassade ou le Consulat général enverra la lettre et les documents à Ottawa afin que votre dossier soit envoyé à votre province qui vous émettra une lettre.

Dès réception de la lettre produite par les autorités provinciales/territoriales la mission canadienne pourra vous remettre sa propre lettre.

Il est important de noter que ni la lettre de la province ou du territoire, ni celle de la mission ne devrait être considérée comme une attestation de non objection. Il s’agit plutôt d’une lettre de « non-intervention ».

Liens utiles: