La loi sur les boissons alcoolisées aux ÉAU

Document d’information consulaire

Les détenteurs d’un permis de séjour aux ÉAU sont tenus par la loi de posséder un permis d’alcool pour pouvoir acheter légalement des boissons alcoolisées dans un magasin. Le permis d’alcool doit être délivré par l’autorité compétente de chaque émirat. 

  • Le demandeur doit être non-musulman. Notez qu’une personne née musulmane ne peut pas obtenir une licence même si elle ne pratique pas la religion.
  • Le salaire du demandeur doit être supérieur à 3000 AED par mois.
  • Le permis d’alcool donne seulement l’autorisation d’acheter et ne confère aucune immunité contre les délits liés à l’alcool.
  • Le permis est valide seulement dans l’émirat qui le délivre.
  • Les résidents de l'émirat d'Abou Dhabi doivent faire une demande de licence d'alcool en ligne (Special License Office).Toute la documentation de soutien doit être téléchargée en ligne: photo, passeport, résidence, certificat de la religion pour certains cas (déclaration certifiée a  l'ambassade), la lettre de non-objection de l'employeur et certificat de salaire. Divers points de vente d’alcool aux ÉAU, tels que Spinneys peuvent vous guider et fournir plus d’information.
  • Les résidents de l'émirat de Dubai peuvent soit faire la demande en ligne, soit par l’entremise de  MMI ou African & Eastern store.
  • L'alcool est strictement interdit dans l’émirat de Sharjah. 

La loi sur les boissons alcoolisées considère les actes suivants comme délits punissables :  

  • Conduire sous l’influence de l’alcool.
  • Se procurer et consommer l’alcool sans possession d’un permis d’alcool.
  • Se procurer des boissons alcoolisées ailleurs que dans les endroits autorisés par la loi.
  • Dépasser la limite monétaire imposée par le permis.
  • Se procurer des boissons alcoolisées avant l’âge de 21 ans. 

Toute personne arrêtée pour état d’ivresse dans un espace public et déclarée coupable par un tribunal est passible de deux mois à un an d’emprisonnement. Elle peut aussi recevoir une contravention d’un maximum de 5000 AED. Tout autre délit ou infraction commis en état d’ivresse (ex. violence physique ou verbale) sera traité séparément. 

NB – Les informations ci-dessus sont des indications d’ordre général. Pour obtenir des précisions sur les autres émirats, veuillez vous refermer aux autorités locales.