Relations Canada-Tchad

Relations diplomatiques

Le Canada et le Tchad entretiennent des relations diplomatiques depuis 1962, peu après son indépendance en 1960. Les relations entre les deux pays se développent peu à peu, principalement en matière de sécurité et d’aide humanitaire. Le Canada encourage le Tchad à assurer la primauté du droit et le respect des libertés fondamentales et supporte ses efforts de diversification économique.

Le Canada au Tchad

Le haut-commissariat du Canada à Yaoundé, au Cameroun, assure désormais la représentation du pays au Tchad depuis septembre 2018, après que l’ambassade du Canada à Khartoum, au Soudan, eut assumé ces fonctions de 2011 à 2018. Le Canada a également un consulat honoraire à N’Djaména, au Tchad.

Le Tchad au Canada

Le Tchad était, depuis 1975 et jusqu’en 2014, représenté au Canada par son ambassade à Washington, aux États-Unis. Le Tchad a ouvert sa première ambassade à Ottawa en février 2015 et l’ambassadeur a été accrédité en juin 2014. Le Tchad a également un consulat honoraire à Montréal.

Organisations communes

Commerce et investissements

Échanges commerciaux

En 2018, les échanges bilatéraux de marchandises entre les deux pays étaient de 9,1 millions de dollar. Les principales exportations canadiennes de marchandises vers le Tchad totalisaient 8,7 millions de dollars et incluaient des machines et de l’équipement électriques, des produits de fer ou en acier, des matières plastiques et des meubles.

Étudiants tchadiens au Canada

En 2018, 95 étudiants détenaient un permis valide pour étudier au Canada.

Développement et assistance humanitaire

En 2017-2018, l’aide canadienne au développement était d’un montant de 29,32 millions de dollars pour le Tchad et concernait essentiellement l’assistance humanitaire.

Pour plus d’informations sur les projets de développement concernant le Tchad, voir la banque de projets.

Le Canada octroie au Tchad des bourses de formation dans le cadre du Programme canadien de bourses de la Francophonie.

Le Canada finance des projets locaux par l’intermédiaire du Fonds canadien d’initiatives locales, géré par l’ambassade du Canada à Khartoum.

Autres informations pertinentes

Mai 2019