Relations Canada - Chili

Le Canada et le Chili entretiennent depuis 78 ans des relations diplomatiques dynamiques qui ont commencé en 1941. Leurs relations bilatérales sont vastes, comportent de multiples facettes et sont ancrées dans des valeurs communes comme leur engagement pour la démocratie, les droits de la personne et le renforcement du pouvoir des femmes, l’ouverture des marchés et du commerce, ainsi que la coopération multilatérale afin de relever les défis de la paix et de la sécurité mondiales.

Relations bilatérales

Le Cadre de partenariat Canada-Chili, signé en 2007, s’appuie sur de multiples accords. Il a servi de feuille de route à l’élargissement et à l’approfondissement de la collaboration entre les deux pays dans divers secteurs prioritaires comme l’exploitation durable des minéraux et des métaux, les sciences et la technologie, la promotion des investissements, la mobilité des jeunes, l’éducation et les échanges.

Le Canada et le Chili entretiennent des relations solides se traduisant par des visites et des échanges fréquents de haut niveau. En juin 2017, la visite d’État de la présidente de l’époque, Michelle Bachelet, a été l’occasion de miser sur le Partenariat stratégique Canada-Chili pour renforcer la coopération bilatérale dans les domaines de la diversité et de l’inclusion sociale, en mettant l’accent sur les femmes et les peuples autochtones, la croissance économique, l’environnement, les changements climatiques et les migrations. Le premier ministre Justin Trudeau a rencontré le président Sebastián Piñera à quelques reprises depuis son élection en décembre 2017, soit en marge du Sommet des Amériques en avril 2018, lors de la 73e Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2018, ainsi qu’à la réunion ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce en novembre 2018.

En tant que partenaires, le Canada et le Chili collaborent étroitement dans les tribunes multilatérales, dont les Nations Unies, le Forum de coopération économique Asie-Pacifique, l’Organisation mondiale du commerce, l’Organisation des États américains et le processus du Sommet des Amériques. Les deux pays appuient aussi le commerce régional dans le contexte de l’Alliance du Pacifique, où le Canada a le statut d’observateur. Depuis qu’il est devenu le premier observateur non latino-américain en 2012 et le premier observateur à signer la Déclaration conjointe sur un partenariat entre le Canada et les membres de l’Alliance du Pacifique en 2016, le Canada s’est employé à approfondir activement son engagement auprès de l’Alliance. En juin 2017, le Canada a été parmi les premiers pays invités à devenir un État associé de l’Alliance du Pacifique aux côtés de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de Singapour. Il négocie actuellement un accord de libre-échange avec l’Alliance.

Le Canada et le Chili continuent d’élargir leur collaboration bilatérale en matière de défense, dont la portée et l’intensité ont augmenté au cours des dernières années, particulièrement depuis la signature du Protocole d’entente sur la coopération en matière de défense, en avril 2012. Le Chili est devenu membre du Programme d’instruction et de coopération militaires du Canada en juin 1998. À ce jour, 393 étudiants chiliens ont reçu une formation dans le cadre de ce programme. Le Canada et le Chili entretiennent de solides relations bilatérales et une coopération technique en matière d’environnement, qui sont rendues possibles par leur Accord de coopération environnementale. Il en va de même pour les questions autochtones, grâce à l’engagement de l’ambassade du Canada au Chili.

Des liens personnels étroits unissent les Canadiens et les Chiliens. Le Canada est actuellement l’une des principales destinations d’études à l’étranger pour les étudiants chiliens de niveau postsecondaire, grâce aux programmes de bourses chiliens et canadiens. Le Canada a plusieurs initiatives en matière d’éducation avec le Chili, notamment le Programme des futurs leaders dans les Amériques et le programme de Bourses d’échange (leadership) Canada-Chili. Chaque année, plus de 725 Chiliens viennent au Canada munis d’un permis du programme Expérience internationale Canada, qui leur permet de travailler pendant un an et d’étudier jusqu’à six mois au Canada. Quelque 31 890 touristes chiliens ont visité le Canada en 2018, comparativement à 20 348 en 2014, année où l’obligation de visa pour les citoyens chiliens a été levée.

Relations commerciales

Les relations commerciales entre le Canada et le Chili sont diversifiées et croissantes. Le 20e anniversaire de l’Accord de libre-échange Canada-Chili (ALECC), pierre angulaire des relations bilatérales en matière de commerce et d’investissement, a eu lieu en 2017. Cet accord englobe le commerce des biens et des services, ainsi que les investissements, et renferme des accords parallèles sur l’environnement et les relations de travail. L’ALECC a été modifié à plusieurs reprises. Un accord modernisé a été signé en juin 2017 pour ajouter de nouveaux chapitres sur le commerce et le genre (une première pour le Canada), les obstacles techniques au commerce et les mesures sanitaires et phytosanitaires. En outre, plusieurs modifications techniques ont été apportées à d’autres chapitres.

Le commerce bilatéral de marchandises a presque quadruplé depuis l’entrée en vigueur de l’ALECC, en 1997. Il a culminé en 2017 pour atteindre son plus haut niveau, soit 2,9 milliards de dollars. En 2018, le Canada a exporté pour plus de 984 millions de dollars de marchandises vers le Chili, principalement des machines, des graisses et huiles, des céréales, des produits pharmaceutiques et des huiles et combustibles minéraux. Les importations en provenance du Chili, qui se sont pour leur part élevées à plus de 1,8 milliard de dollars, étaient composées de métaux de base (principalement le cuivre), de fruits et de noix, de pierres et de métaux précieux (principalement l’or et l’argent), de poissons et de fruits de mer (principalement), et de boissons (surtout du vin). En 2017, le Chili était la 24e source d’importations de marchandises et la 26e destination d’exportations du Canada. À la fin de 2018, le stock d’investissements directs canadiens au Chili s’élevait à 21,5 milliards de dollars, ce qui a fait du Chili la première destination d’investissements canadiens en Amérique du Sud et en Amérique centrale, et la dixième au monde. Les entreprises canadiennes sont présentes dans les secteurs des mines, des services publics (électricité, gaz et eau), des produits chimiques, des services de transport et d’entreposage, de même que des services financiers. À la fin de 2018, le stock d’investissements directs chiliens au Canada était évalué à 1,4 milliard de dollars.

Septembre 2019