Cadre de Partenariat entre le Canada et le Chili

Au cours des dix dernières années, le Canada et la République du Chili (ci‑après le «Chili») ont intensifié et approfondi des liens déjà solides sur les plans politique, économique, social et environnemental, et entre leurs populations réalisant de cette façon un partenariat fructueux.

Ce partenariat se fonde sur des valeurs et des principes communs, tels que ceux consacrés par la Déclaration universelle des droits de l’homme, la Charte démocratique interaméricaine et la primauté du droit. À cela s’ajoute une convergence de vues face à des enjeux continentaux et internationaux. Dans l’avenir, le Canada et le Chili travailleront ensemble à promouvoir des actions concrètes, par les voies bilatérales et multilatérales, en vue d’une réalisation pleine et entière de ces idéaux communs.

Le Canada et le Chili attachent une même importance au développement économique et social guidé par des valeurs d’équité, sécurité et prospérité au bénéfice de tous les citoyens.

Depuis dix ans maintenant, l’Accord de libre-échange Canada-Chili (ALECC), la pierre angulaire de la relation économique bilatérale, procure des avantages mutuels aux deux pays, en plus de jouer un rôle catalyseur pour l’ensemble de leur partenariat bilatéral.

C’est donc dans le prolongement de cette communauté de vues que les deux pays s’emploieront à élargir et à intensifier leurs relations dans l’avenir, notamment dans le Cadre de partenariat énoncé ci-après.

1. Renforcer le partenariat bilatéral

Le Canada et le Chili entretiennent des liens bilatéraux uniques, qui sont l’expression de valeurs communes, d’une convergence d’intérêts sur le plan sectoriel et de rapports solides entre les deux populations. À la faveur de ce Cadre de partenariat, les deux pays souhaitent renforcer leur partenariat bilatéral stratégique par la poursuite des priorités suivantes:

  1. Coopération scientifique et technologique et pour l’innovation
    1. Étant entendu que la collaboration bilatérale en science et technologie est porteuse de nouveau savoir, de nouvelles technologies et de nouvelles occasions d’affaires, en plus de renforcer la capacité à innover, il est convenu d’examiner la conclusion d’un protocole d’entente sur la coopération scientifique et technologique. Il est également prévu d’étudier la possibilité d’échanges de personnel entre les instituts de recherche du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et les centres de recherche chiliens afin d’identifier des projets de recherche mutuellement avantageux pour nos deux pays.
    2. Le Canada et le Chili étudieront des initiatives visant à promouvoir les partenariats entre les entreprises, les chercheurs et les gouvernements qui seraient de nature à leur procurer des avantages commerciaux et économiques mutuels. Il est également convenu d’examiner les synergies entre les engagements et les cadres d’action de chaque pays à l’appui de l’innovation dans le secteur des petites et moyennes entreprises (PME) tel le Programme d’aide à la recherche industrielle (PARI) du CNRC. Il est en outre prévu d’accorder une attention particulière à d’importantes possibilités sectorielles qui impliquent la commercialisation de la recherche et du développement à la faveur de partenariats privé-privé et public-privé.
  2. Environnement : Poursuite de l’élaboration de programmes de travail biennaux au titre de l’Accord de coopération environnementale Canada-Chili, et cela, en vue d’une conservation, d’une protection et d’une mise en valeur accrues de l’environnement.
  3. Changements climatiques et protection de l’eau douce : Promotion des projets de recherche entre nos centres de recherche respectifs, pour que ceux-ci examinent ensemble les répercussions des changements climatiques sur les ressources en eau et les glaciers dans les deux pays, ainsi que dans les régions polaires.
  4. Agriculture: Recensement et promotion de la coopération dans des domaines d’intérêt mutuel, comme, par exemple, l’innovation, l’amélioration génétique, le changement climatique et les nouveaux pathogènes, outre la recherche sur les biocarburants et la biotechnologie.
  5. Coopération en vue de la mise en valeur durable des ressources naturelles, incluant:
    1. Énergie : Promotion du commerce et de l’investissement bilatéraux dans le secteur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Échange d’information sur les cadres réglementaires relatifs à l’environnement et à l’énergie nucléaire, les technologies non polluantes pour l’utilisation du charbon ainsi que la production d’électricité au moyen de centrales nucléaires.
    2. Géomatique : Conclusion d’un protocole d’entente sur la coopération dans les domaines de la géomatique et de l’information spatiale.
    3. Minerais et métaux : Conclusion d’un protocole d’entente sur la coopération en vue de l’exploitation durable des minerais et des métaux.
    4. Exploitation forestière : Collaboration en vue d’une gestion forestière durable, y compris dans le cadre d’une coopération internationale.
  6. Travail : Poursuite de la mise en œuvre de l’Accord de coopération sur le travail Canada-Chili, y compris des activités communes dans des domaines tels que les conditions de travail, les niveaux de vie et les droits des travailleurs.
  7. Échanges de jeunes et d’étudiants : Conclusion d’un protocole d’entente sur la mobilité des jeunes et la promotion des programmes d’échanges entre les universités et les collèges des deux pays.
  8. Politiques culturelles : Échange de l’expérience relative aux politiques dans les secteurs culturel et des sports et la mise sur pied d’initiatives visant à favoriser une intensification des échanges culturels et d’un partage du savoir entre des Canadiens et des Chiliens, notamment auprès des jeunes.
  9. Réforme du secteur public : Partage de l’expérience de la réforme du secteur public, y compris en ce qui concerne les systèmes de sécurité sociale, la modernisation de l’État et le cyber-gouvernement.

2. Approfondir et élargir le partenariat économique

  1. Accord de libre-échange Canada-Chili: Les dispositions de l’Accord de libre-échange Canada-Chili régissent le partenariat économique entre le Canada et le Chili.
  2. Promotion de l’investissement : Le Canada et le Chili entendent promouvoir l’investissement dans les deux pays par l’élaboration d’un protocole d’entente sur la promotion de l’investissement.
  3. Dialogue sur les intérêts commerciaux : Les deux pays conviennent d’élargir les échanges économiques et commerciaux actuels sur le plan bilatéral, régional et multilatéral, y compris de mettre à contribution leur expérience respective des négociations de libre-échange. Cela suppose aussi un dialogue sur leurs initiatives concernant l’Asie‑Pacifique.

3. Renforcer le partenariat continental et international

Dans les forums multilatéraux et en ce qui concerne les enjeux mondiaux, le Chili et le Canada sont généralement animés des mêmes idéaux. Leur objectif consiste donc à renforcer leur partenariat international par la poursuite des priorités suivantes:

  1. Des consultations annuelles au niveau des ministres des Affaires étrangères sur les enjeux continentaux et internationaux.
  2. Des consultations régulières et privilégiées sur des enjeux continentaux et internationaux. Une coopération étroite à l’Organisation des Nations Unies, à l’Organisation mondiale du commerce, à l’Organisation des États américains, à l’Organisation panaméricaine de la santé, à l’APEC et dans le cadre du processus du Sommet des Amériques.
  3. La coopération et la réalisation de projets trilatéraux dans l’hémisphère, qui seraient utiles au partage de l’expérience, le savoir‑faire et la mise en œuvre de mesures précises visant à régler des problèmes prioritaires, y compris dans le domaine de la santé.

Enfin, il incombera aux ministères des Affaires étrangères et aux ministères sectoriels concernés des deux pays de veiller à la promotion des initiatives énoncées dans le présent Cadre de partenariat stratégique Canada-Chili. De même, l’état d’avancement de ces travaux sera examiné lors des réunions annuelles de la Commission de consultation politique binationale et la Commission du libre-échange Canada-Chili.