Accord de libre-échange Canada-Chili : de nombreuses raisons de célébrer


Le Premier ministre Justin Trudeau et la présidente Michelle Bachelet ont témoigné de la signature de modifications visant à moderniser l’ ALÉCC. 

L'Accord de libre-échange Canada-Chili (ALÉCC) fête son 20e anniversaire cette année et le Premier ministre Justin Trudeau et la présidente chilienne Michelle Bachelet ont marqué l'occasion à Ottawa récemment en témoignant de la signature de modifications visant à moderniser l’entente - notamment le nouveau chapitre qui fait la promotion sur l’égalité entre les sexes - une première pour toute nation du G20.

Les deux pays ont beaucoup à célébrer cette année car l’Accord de libre-échange Canada-Chili (ALECC) est un accord qui, depuis son entrée en vigueur, a permis de plus que tripler les échanges bilatéraux de marchandises entre les deux pays.

Au cours de la visite d’État au Canada au début juin de la présidente du Chili, Michelle Bachelet, le ministre du Commerce international, François‑Philippe Champagne, a annoncé l’ajout d’un chapitre sur le commerce et l’égalité entre les sexes, une première pour le Canada et toute nation du G20. M. Champagne et le ministre chilien des Affaires étrangères, Heraldo Muñoz, ont signé plusieurs modifications visant à moderniser l’entente, notamment le chapitre sur l’égalité entre les sexes et de nouveaux éléments dans le chapitre sur l’investissement, de nouveaux chapitres sur les mesures sanitaires et phytosanitaires et les obstacles techniques au commerce. Ils ont également apporté des modifications techniques au chapitre existant sur l’approvisionnement public.

Le chapitre consacré au commerce et à l’égalité entre les sexes reconnaît l’importance de tenir compte des différences entre les sexes relativement aux enjeux économiques et commerciaux afin de veiller à ce que toute la société tire parti de la croissance économique. Il confirme l’intention des deux parties d’appliquer leurs accords internationaux respectifs sur l’égalité entre les sexes dans l’optique du respect des droits, en plus d’offrir un cadre de collaboration entre le Canada et le Chili sur des questions associées au commerce et à l’égalité entre les sexes, notamment l’entrepreneuriat des femmes et l’élaboration d’indicateurs axés sur le genre.

L’ALECC, qui est entré en vigueur le 5 juillet 1997, est l’un des plus anciens accords commerciaux du Canada, et le premier à avoir été conclu avec un pays d’Amérique du Sud. Il s’agit du premier accord commercial global que le Chili a conclu avec un autre pays. Les échanges bilatéraux ont atteint 2,4 milliards de dollars en 2016.

Pour la version intégrale, lisez l'article de CanadExport.