Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Chine.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil

Déclaration sur la Journée des droits de la personne

Aujourd’hui, 10 décembre, est la Journée internationale des droits de la personne. Cette journée anniversaire rappelle l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948. Le cheminement qui a mené à la création de ce document historique a nécessité la participation de plusieurs pays à travers le monde. En effet, le comité de rédaction dirigé par le Canadien et rédacteur principal John Peters Humphrey incluait aussi le Chinois Zhang Pengchun, qui a aidé les parties à s’entendre sur le texte final.

L’article 19 de la Déclaration stipule que « tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ». Ces droits sont inscrits à l’article 35 de la Constitution chinoise, qui accorde à ses citoyens le droit de « liberté d’expression, de presse, de réunion, d’association, de défiler et de manifester ».

La Déclaration universelle des droits de l’homme représente la réalisation d’une norme commune pour tous les peuples et toutes les nations. Même si, au courant des trente dernières années, la croissance économique remarquable de la Chine a entraîné d’importantes améliorations de qualité pour les citoyens chinois en matière de droits sociaux, culturels et économiques, les droits inscrits dans la Constitution chinoise ne sont pas tous garantis dans la pratique. Il y a eu une hausse inquiétante du nombre de citoyens chinois emprisonnés pour avoir exprimé leur opinion de façon pacifique, ainsi que des tentatives pour museler la critique à l’extérieur de la Chine. Récemment, l’intensification des mesures envers les défenseurs et les avocats des droits de la personne, ainsi que le refoulement de réfugiés chinois vers la Chine, sont d’autres événements tout aussi troublants.

Bien que la Chine ait fait des progrès pour renforcer la règle de droit, notamment en matière de judiciarisation des litiges, les défenseurs des droits de la personne continuent d’être exposés au harcèlement et à la détention. Un fait particulièrement préoccupant à cet égard est la détention et la persécution d’avocats des droits de la personne, comme ceux du « groupe des 709 », ainsi que la récente disparition de l’avocat Jiang Tianyong.

L’expérience du Canada démontre que le respect des droits de la personne ainsi que la participation significative de la population sont des éléments essentiels pour garantir la règle de droit et la sécurité nationale. Aujourd’hui, nous exhortons la Chine à respecter ses obligations et ses engagements envers les droits de la personne, à protéger les défenseurs des droits de la personne et à favoriser une participation active avec la société civile. Le respect en toutes circonstances des droits inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’homme ferait de la Chine un État plus prospère et plus stable. Le Canada est déterminé à entretenir un engagement constructif avec la Chine sur la question des droits de la personne et à partager ce but commun avec elle.

Pied de page

Date de modification :
2016-12-09