Déclaration conjointe du Groupe des Amis du Processus de Quito

  1. Le Groupe des Amis du Processus de Quito salue la décision du gouvernement colombien d'offrir un statut de protection temporaire pour les dix prochaines années aux migrants et réfugiés vénézuéliens dans son pays. Cet acte de solidarité remarquable devrait contribuer à réduire les souffrances humaines des vénézuéliens, tout en facilitant leur intégration économique et leur accès à des services.
  2. En raison de l'aggravation de la situation au Venezuela, près de 5,5 millions de vénézuéliens ont fui leur pays en recherche de protection, d'assistance et d'emploi, ce qui représente le deuxième plus grand flux de nouveaux déplacements externes dans le monde, après la Syrie. La Colombie accueille la plus grande population de vénézuéliens touchés par cette crise, avec plus de 1,7 million de migrants et de réfugiés vénézuéliens sur son territoire.
  3. Une crise de cette ampleur nécessite une réponse coordonnée au niveau régional, dans laquelle le Processus de Quito, actuellement sous la présidence pro tempore du Pérou, et en coopération avec le HCNUR et l'OIM, joue un rôle essentiel.
  4. Le Groupe des Amis note que cette annonce arrive à un moment difficile, alors que les pays du Processus de Quito sont confrontés aux conséquences sanitaires et économiques de la pandémie du COVID-19. L'accès des migrants et des réfugiés vénézuéliens aux services de santé de base, y compris la vaccination contre le COVID-19, contribuera au processus de rétablissement du pays face à la pandémie.
  5. Le Groupe des Amis reste déterminé à soutenir le Processus de Quito dans ses efforts de coordination des politiques nationales afin de gérer plus efficacement les flux migratoires vénézuéliens.

Soutenu par: le Canada, l'Union européenne, la France, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, l'Espagne, la Suisse, le Royaume-Uni, les États-Unis.