Mot de l’Ambassadeur

« MBOTE ! » Bonjour et bienvenue sur le site Web de l’ambassade du Canada en République démocratique du Congo et auprès de la République du Congo.

Je suis très honoré de représenter le Canada en qualité d’ambassadeur auprès de ces deux pays au cœur de l’Afrique.

Le Canada et la République démocratique du Congo sont deux grands pays de l’espace francophone et membres fondateurs de l’Organisation internationale de la Francophonie. Depuis l’établissement des relations diplomatiques il y a plus de cinquante ans, nous entretenons de solides et franches relations fondées sur la coopération, les valeurs communes, les intérêts mutuels et une grande diversité de relations directes entre nos citoyens et nos institutions. Le Canada continue aujourd’hui à travailler en partenariat avec les congolaises et les congolais sur des enjeux importants tels que le renforcement de la paix et de la sécurité, le changement climatique, le développement et les droits humains, ainsi que la promotion des relations commerciales et des investissements.

Les employés de notre ambassade à Kinshasa réalisent un large éventail de programmes, y compris des services consulaires et diverses activités touchant les relations politiques et économiques, la coopération en matière de développement ainsi que le commerce et l’investissement.

La relation bilatérale du Canada avec la République démocratique du Congo est principalement axée sur l’appui de longue date aux efforts pour assurer l’établissement d’une paix durable, particulièrement dans l’Est du pays. Le Canada continue de mettre l’emphase sur l’importance de traiter les causes profondes et les facteurs aggravants du conflit dans cette région, entre autres les tensions ethniques, les disputes liées aux ressources et aux territoires et le financement du conflit par l’exploitation et le trafic illégal des ressources naturelles. Nous sommes préoccupés par la persistance des violations des droits de la personne, notamment des actes de violence basées sur le genre et les violences sexuelles. 

L’aide canadienne au développement en République démocratique du Congo vise à renforcer, notamment, les capacités des institutions publiques afin de contribuer à mettre en place un État plus démocratique, plus prospère et plus équitable. Nous apportons aussi une aide humanitaire substantielle aux populations touchées par les conflits. Le Canada travaille à renforcer le système de santé congolais en répondant à des besoins prioritaires des populations démunies, en particulier ceux des mères, des nouveau-nés, des enfants et des jeunes. Le Canada s’emploie à renforcer également les capacités locales afin de venir en aide à des dizaines de milliers de femmes et de filles survivantes de violences basées sur le genre et de violences sexuelles. Nous appuyons l’instruction civique pour favoriser le pluralisme et le respect des droits de la personne et la démocratie.

En matière de commerce et d’investissement, les entreprises canadiennes comptent parmi les plus importants investisseurs étrangers en République démocratique du Congo, particulièrement dans le secteur des industries extractives. Les activités commerciales sont relativement modestes mais progressent dans des secteurs comme le transport, l’énergie renouvelable, le textile et l’éducation. Le Canada est très engagé dans la promotion de la responsabilité sociale des entreprises et la lutte contre la corruption.

Si vous êtes un résident ou un citoyen canadien et que vous visitez la République démocratique du Congo ou la République du Congo, que vous y travaillez ou y habitez, je vous recommande de prendre un court moment pour vous inscrire au moyen de la page Web d’Inscription des Canadiens à l’étranger (ROCA), ou en visitant l’ambassade du Canada à Kinshasa, de façon à nous communiquer ou mettre à jour vos coordonnées pour que nous puissions vous joindre rapidement en cas d’urgence. Il est également possible de télécharger notre application Bon voyage pour accéder facilement à l’information et aux conseils à jour en matière de voyage.

Je vous invite à explorer ce site Web pour en apprendre davantage sur le Canada et ses liens bilatéraux avec ses pays d’accréditation sur les deux rives du grand fleuve Congo. N’hésitez pas à communiquer avec nous par écrit pour nous faire part de vos suggestions en vue d’améliorer ce site, à l’adresse suivante : KNSHAG@international.gc.ca

Je vous convie également à nous suivre sur les réseaux sociaux pour rester connectés et informés de nos différentes activités et réalisations.

Au plaisir de vous rencontrer prochainement!

Son Excellence M. Nicolas Simard
Ambassadeur du Canada en République démocratique du Congo


Biographie

M. Nicolas Simard (M.A. [études littéraires], Université du Québec à Montréal, 2000) s’est joint à l’Agence canadienne de développement international (ACDI) en 2004, par l’intermédiaire du Programme de recrutement de leaders en politiques. À l’administration centrale, il a travaillé à l’élaboration de la Stratégie relative aux États fragiles et sur les enjeux de prévention des conflits violents, de paix et de sécurité. Il a aussi été responsable de 2008 à 2011 de la planification stratégique des programmes bilatéraux et régionaux de l’ACDI en Afrique occidentale et centrale et a contribué à la Stratégie sur la sécurité alimentaire.

À Patrimoine canadien, de 2006 à 2008, il a été responsable de l’élaboration et de la mise en œuvre du Cadre stratégique international du Ministère et des organismes du portefeuille de celui-ci, organismes fédéraux qui exercent leurs activités dans les domaines des arts, du patrimoine, de l'audiovisuel et des droits de la personne. Il a également travaillé à l’étranger à titre de conseiller et directeur adjoint du développement au haut-commissariat du Canada à Dacca, de 2011 à 2014. Il s’est particulièrement impliqué au sein du groupe consultatif local entre le gouvernement du Bangladesh et les partenaires techniques et financiers sur les enjeux de saine gestion des finances publiques et l’efficacité du développement.

Plus récemment, de 2014 à 2017, il a été directeur de la planification et de l’évaluation puis chef du Bureau de l’administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à Paris, en France. A ce titre, il a mené les consultations et la préparation du Cadre stratégique de la Francophonie et de la programmation quadriennale de l’OIF, adoptés au Sommet de la Francophonie de Dakar en 2014, et a contribué à la réforme institutionnelle et à la modernisation de l’Organisation.

M. Simard est nommé Ambassadeur auprès de la République démocratique du Congo ainsi que le République du Congo.  Il est marié à Anu Maarit et ils ont deux enfants, Laurie et Thomas. M. Simard remplace Mme Ginette Martin.