Le Canada réitère ses préoccupations suite à la publication du rapport du HCDH sur les violations des droits la personne dans le cadre des élections de 2017 au Honduras

Le 16 mars 2018 - Ambassade du Canada, San José, Costa Rica.

Le Canada est profondément préoccupé par les observations présentées dans le récent rapport (anglais) du Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCDH) sur les violations des droits de la personne dans le contexte des élections de 2017.  

Ceci comprend des observations sur l’utilisation d’une force excessive pour contrôler les manifestations, causant la mort d’au moins 22 civils, dont 16 auraient été abattus par les forces de sécurité. Parmi plusieurs autres questions, le HCDH a également noté des arrestations massives et arbitraires sous l’État d’urgence, et l’absence d’une justification claire pour la détention préventive d’individus dans des prisons à sécurité maximale.

Le Canada appuie sans réserve la recommandation du HCDH pour des enquêtes rapides, impartiales, indépendantes et transparentes au sujet de toutes les allégations de violations des droits de la personne liées à l’élection de 2017. Il s’agit d’une étape essentielle dans le cadre des efforts de réconciliation nationale. Le Canada exhorte également les autorités honduriennes  à s’assurer que tous les cas de personnes accusées d’infractions criminelles dans le contexte des protestations soient traités avec transparence et en totale conformité avec les principes de la règle de droit et des droits de la personne.

En février 2018, le Canada a annoncé qu’il fournirait 3 millions de dollars sur cinq ans pour appuyer le travail du HCDH au Honduras.

Lire les déclarations faites en décembre dernier par la ministre Freeland sur la situation au Honduras.