Le Canada et l’Union africaine

Le Canada, un partenaire de longue date du continent, appuie la vision de l’Union africaine d’une Afrique intégrée, prospère et pacifique. En 2002, les dirigeants de l'Afrique ont transformé l'Organisation de l'Unité africaine en Union africaine (UA) – une organisation multilatérale qui vise à promouvoir la paix et la sécurité, le développement socio-économique, la gouvernance, le changement climatique et l'intégration continentale. L’UA est le principal interlocuteur continental pour l’Afrique, y compris à l'ONU et dans d'autres forums internationaux.

Le travail de l'UA est guidé par l'Agenda 2063, le cadre stratégique du continent. Il vise entre autre à donner la priorité au développement social et économique inclusif, à l'intégration continentale et régionale, à la gouvernance démocratique et à la paix et à la sécurité, afin de repositionner l'Afrique pour qu'elle devienne un acteur dominant sur la scène mondiale. Le Canada appuie la vision de l'UA visant à trouver des solutions africaines pour relever les défis économiques, politiques et en matière de développement.

Les 54 pays du continent sont tous membres de l'organisation, en plus du Sahara occidental (55 au total). L'UA est dirigée par son Assemblée, composée des chefs d'État et de gouvernement africains qui se réunissent chaque année lors du Sommet de l'UA pour élaborer, négocier et adopter des positions communes sur les principales questions et priorités du continent. Traditionnellement, la présidence de l'Assemblée de l'UA change annuellement, les dirigeants des cinq régions (Nord, Est, Sud, Centre et Ouest) assumant cette fonction à tour de rôle. La Commission de l'UA (CUA), basée à Addis-Abeba, en Éthiopie, est le secrétariat de l'UA et a pour mandat de développer les cadres politiques, les initiatives et les instruments pour la mise en œuvre des décisions de l'UA.

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA)

Un projet majeur en cours de l'UA est la création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). Le Canada appuie la ZLECA en contribuant au Centre africain des politiques commerciales de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique. La Zone a le potentiel de stimuler la croissance économique et l'investissement en Afrique, contribuant ainsi à la réduction de la pauvreté et à l'atteinte des objectifs de développement durable.

L'UA et les communautés économiques régionales (CER) travaillent de plus en plus ensemble. L'UA reconnaît huit CER : la Communauté d'Afrique de l'Est; la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest; l'Autorité Intergouvernementale pour le développement; la Communauté de développement de l'Afrique australe; le Marché commun de l'Afrique orientale et australe; la Communauté économique des États de l'Afrique centrale; la Communauté des États sahélo-sahariens; et l’Union du Maghreb arabe.

Paix et Sécurité

L'UA encourage la prévention et le règlement des conflits, et joue un rôle croissant par rapport à la paix et la sécurité sur le continent par le biais de missions autorisées ou mandatées par son Conseil de paix et de sécurité. L'UA est également active dans l’avancement du programme Femmes, Paix et Sécurité (FPS), et a lancé une série d'activités visant à établir des réseaux FPS et à encourager les États membres à adopter des plans d'action nationaux FPS. 

En 2013, l'UA a adopté l'initiative « Faire taire les armes en Afrique d'ici 2020 » qui vise à mettre un terme à toutes les guerres, les conflits civils et violents, la violence fondée sur le genre et à prévenir le génocide sur le continent. Elle favorise la prévention, la gestion et la résolution des conflits. Cette initiative phare souligne que la fin des conflits est l'un des plus grands défis pour le développement de l'Afrique et la mise en œuvre de l'Agenda 2063. L'UA a adopté le thème « Faire taire les armes : créer des conditions propices au développement de l'Afrique » pour l'année 2020. Ce thème souligne le lien entre bonne gouvernance, paix, stabilité et développement. Il attire également l'attention sur la sécurité économique et les liens vitaux entre une croissance économique durable et inclusive, la création d'emplois, la prévention des conflits et la paix et la sécurité.

Le Canada et l’UA

En ce qui concerne l’UA et ses organes connexes, le Canada supporte l'égalité entre les genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles dans des secteurs tels que la paix et la sécurité, le commerce, le développement socio-économique et l'intégration régionale. Le Canada est accrédité à titre d'observateur permanent auprès de l'UA. Depuis 2000, le Canada a versé 17,4 millions de dollars canadiens en appui à la CUA.