Relations Canada - Ghana

Relations Canada - Ghana

Relations diplomatiques

En 1906, des missionnaires de Québec ont établi une église à Navrongo, dans le nord du Ghana, marquant ainsi le début de la présence du Canada dans ce pays. Les relations bilatérales qu’entretiennent le Canada et le Ghana sont solides et reposent sur plus de 60 ans de coopération sur la scène internationale, particulièrement au sein des Nations Unies et du Commonwealth. Le Ghana a un solide bilan démocratique. Le paysage politique ghanéen se caractérise entre autres par la liberté d’expression, une presse dynamique et une société civile active.

Le Canada au Ghana

Le Canada est représenté par le haut-commissariat du Canada au Ghana, à Accra. Le Ghana maintient une présence diplomatique au Canada par l’entremise de son haut-commissariat à Ottawa. Il est également représenté par des consulats à Vancouver, à Toronto et à Montréal.

Organisations communes

Les relations qu’entretiennent le Canada et le Ghana sont fondées sur plus de 60 ans de coopération à l’échelle internationale, plus particulièrement au sein des Nations Unies, de la Francophonie et du Commonwealth (en anglais seulement).

Commerce et investissements

Relations commerciales

En 2018, le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et le Ghana a atteint plus de 341 millions de dollars. Les exportations du Canada vers le Ghana se sont élevées à plus de 264,6 millions de dollars, tandis que les importations en provenance du Ghana se sont chiffrées à 77,2 millions de dollars. Les céréales, les véhicules et pièces automobiles, la machinerie, les textiles et les boissons comptaient parmi les principales exportations du Canada. Le Canada importe principalement du cacao, du caoutchouc, des minerais et du bois du Ghana.

Exportation et développement Canada a désigné le Ghana l’un de ses principaux marchés en Afrique. Il y a d’autres organisations d’intérêt qui mènent des activités dans le pays, dont la Corporation commerciale canadienne et la Chambre de commerce Canada-Ghana (en anglais seulement).

Développement et aide humanitaire

  • Le Ghana a été, en 1957, le premier pays d’Afrique à recevoir du Canada une aide au développement. Depuis, il a reçu plus de 2,5 milliards de dollars en aide au développement de la part du Canada.
  • Le Ghana est l’un des plus importants bénéficiaires de l’aide internationale versée par le Canada. La plupart de cette aide provient d’une aide bilatérale au développement (52,32 millions de dollars sur un total de 88,02 millions de dollars en 2016-2017).
  • Le programme d'aide bilatérale au développement du Canada est axé sur les priorités suivantes :
    • Appuyer l’agriculture intelligente face aux aléas climatiques en tant que moteur de la croissance économique inclusive et durable;
    • Élargir l’accès et le recours à des aliments nutritifs et abordables;
    • Améliorer l’accès à des services d’assainissement et d’hygiène dans les secteurs mal desservis;
    • Stimuler les mesures de croissance économique durable et réduire les obstacles aux affaires;
    • Favoriser l’égalité entre les sexes et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles.
  • Au moyen d’organisations multilatérales et de partenaires canadiens, le soutien qu’apporte le Canada au Ghana (soit 14,91 millions de dollars en 2016-2017) est concentré sur l’amélioration de la santé sexuelle et génésique et des droits connexes, l’éducation et la création de débouchés économiques pour les populations démunies et vulnérables. Le Ghana bénéficie également d’un programme régional du Canada en Afrique qui appuie des secteurs tels que la gouvernance des ressources naturelles, le commerce intra-africain, la croissance économique inclusive, l’infrastructure et l’agriculture. 

Paix et sécurité

  • Le Canada donne de la formation aux forces armées ghanéennes au moyen du programme d’instruction et de coopération militaires du ministère de la Défense nationale, qui vise à améliorer l’interopérabilité des activités de soutien de la paix entre les partenaires du Canada et à élargir et à renforcer les relations bilatérales en matière de défense.
  • En 2018, le Canada et les Forces armées ghanéennes ont annoncé la mise sur pied d’un partenariat de formation bilatérale et d’assistance technique dans le cadre de l’Initiative Elsie pour la participation des femmes aux opérations de paix afin d’accroître le déploiement de femmes des Forces armées ghanéennes dans les opérations de paix des Nations Unies. Le Ghana est également membre du Groupe de pays de contact de l’Initiative Elsie. 

Autres renseignements pertinents

  • Page de conseils aux voyageurs

 

Juin 2019