Relations Canada - Kazakhstan

Le Canada a établi des relations diplomatiques avec le Kazakhstan en 1992. Les deux pays célébreront le 30e anniversaire de leurs relations bilatérales le 10 avril 2022. Le Kazakhstan est représenté au Canada par une ambassade à Ottawa. Au Kazakhstan, le Canada est représenté par une ambassade à Nur-Sultan. Les demandes d’immigration et de visa présentées par les citoyens du Kazakhstan sont traitées par les ambassades du Canada à Varsovie et à Moscou.

Le Canada et le Kazakhstan entretiennent de solides relations bilatérales, qui continuent de se renforcer. Le Kazakhstan est un acteur régional important, en plus d’être un solide partenaire du Canada dans de nombreux forums multilatéraux et organisations internationales, notamment au sein de l’ONU, de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, du Fonds monétaire international, de la Banque mondiale et de l’Organisation mondiale du commerce. Le Canada et le Kazakhstan jouissent d’un partenariat de longue date en matière de non-prolifération nucléaire, notamment grâce à un protocole d’entente visant à doter le Kazakhstan d’un poste de détection des radionucléides et des gaz rares afin de permettre de vérifier plus rigoureusement le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires. Malgré la pandémie, le poste a été acheminé avec succès au Kazakhstan en 2020.

Le Canada appuie pleinement les réformes démocratiques menées par le Kazakhstan et offre ses pratiques exemplaires à ce dernier, ses modèles et son expérience dans divers secteurs, notamment l’administration publique, l’économie et la sécurité. Par exemple, la démarche fondée sur un « guichet unique  » pour la prestation des services publics aux citoyens du Kazakhstan s’appuie sur l’architecture des systèmes canadiens. Inspiré par une politique étrangère féministe, le Canada soutient le Kazakhstan dans l’amélioration de l’efficacité de ses politiques en les rendant plus inclusives et sensibles à la dimension de genre, représentatives des divers besoins des femmes et des hommes et y répondant. Les établissements postsecondaires canadiens donnent l’occasion aux étudiants du Kazakhstan de poursuivre des études au Canada et de bénéficier de méthodes d’enseignement de pointe, d’innovation, de technologie et d’expertise.

L’ambassade du Canada au Kazakhstan, en République kirghize et au Tadjikistan, à Nur-Sultan, gère le Fonds canadien d’initiatives locales, par lequel l’aide financière est fournie aux organisations non gouvernementales locales menant des activités au Kazakhstan.

Commerce et investissement

Le Kazakhstan est le plus important partenaire commercial du Canada en Asie centrale. Le Canada a désigné le Kazakhstan comme marché important qui offre une vaste gamme de débouchés aux entreprises canadiennes.

Le Kazakhstan possède 15 % des ressources mondiales d’uranium et a détrôné le Canada en tant que principal producteur d’uranium en 2009. Détenant 3,2 % des réserves mondiales de pétrole, le Kazakhstan s’affirme de plus en plus comme un acteur important en ce qui concerne la sécurité énergétique et comme un fournisseur de rechange clé pour les marchés de l’Union européenne et de l’Asie orientale.

L’agriculture continue d’être un important secteur pour les relations bilatérales entre les deux pays, avec un accent particulier sur la machinerie agricole et l’industrie des technologies agricoles (AgTech). Les entreprises canadiennes fournissent de plus en plus une orientation précieuse sur la gestion agricole, de même que sur les différentes étapes de la chaîne de valeur du secteur agricole.

En 2020, le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et le Kazakhstan s’élevait à 476 millions de dollars, en baisse par rapport aux 614 millions de dollars de 2019. Les exportations canadiennes s’élevaient à 75 millions de dollars, principalement constituées d’équipement agricole et de machines pour l’exploitation minière, ainsi que d’œufs de poule. Les importations canadiennes se sont élevées à 401 millions de dollars, composées principalement de produits chimiques inorganiques et de composés organiques ou inorganiques. Les entreprises canadiennes représentent un groupe important d’investisseurs au Kazakhstan, principalement dans les industries extractives. Les investissements directs étrangers canadiens au Kazakhstan se sont élevés à 3,24 milliards de dollars en 2019, soit une hausse par rapport à 2,7 milliards de dollars en 2018.

En novembre 2020, la quatrième réunion du Conseil des gens d’affaires Kazakhstan-Canada (KCBC), coprésidée par Cameco et Kazatomprom, s’est tenue virtuellement et a réuni les principaux chefs d’entreprise et les hauts fonctionnaires des deux pays. Les réunions du KCBC en 2020 ont fait ressortir un certain nombre de synergies potentielles et de débouchés commerciaux dans les secteurs de l’aérospatiale et des transports, de l’énergie et des ressources naturelles, de la construction et des infrastructures, des soins de santé et de l’éducation, ainsi que de l’agriculture et des technologies agricoles. L’application de la technologie de l’information et des communications (TIC) et des technologies propres et vertes est l’un des thèmes qui reviennent dans chacune de ces réunions et dans chacun de ces secteurs.

Renseignements connexes