Le Canada vous souhaite la bienvenue à la conférence Women Deliver de 2019 à Vancouver - un mouvement mondial de promotion de l'égalité des sexes

Du 3 au 6 juin, le Canada organisera la conférence mondiale Women Deliver à Vancouver, en Colombie-Britannique. Il s'agit du plus grand rassemblement international sur l'égalité des sexes et la santé, les droits et le bien-être des femmes et des filles. Nous attendons plus de 7 000 participants provenant de plus de 160 pays - et 100 000 autres téléspectateurs. Des délégations gouvernementales de haut niveau, des groupes de femmes locaux, des organisations de la société civile, des responsables de jeunesse, ainsi que des organisations non gouvernementales internationales de l'Éthiopie, du Kenya, du Sud-Soudan et de la Tanzanie seront présents !

Le Canada est fier d’organiser cet événement car Women Deliver ne se limite pas à une simple conférence. Il s’agit d’un mouvement mondial qui promeut l’égalité des sexes, une cause qui peut véritablement faire la différence dans la lutte contre la pauvreté et dans la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Le Canada est un ardent partisan de l'égalité des sexes chez nous et dans le monde.

Au niveau national, nous avons pris des mesures concrètes pour faire progresser l’égalité entre les sexes - de la nomination du premier Cabinet fédéral équilibré au Canada, à la présentation du premier budget fédéral avec une perspective sexospécifique en 2018 au lancement de la première Stratégie fédérale visant à prévenir et combattre la violence sexiste.

Sur le plan international, nous avons une politique étrangère féministe qui intègre les considérations d'égalité des sexes dans tous les aspects de notre engagement à l'étranger. De plus, nous avons une politique d’assistance internationale féministe qui vise à éliminer la pauvreté et à construire un monde plus pacifique, plus inclusif et plus prospère.

En Éthiopie, au Kenya, au Soudan du Sud et en Tanzanie, par exemple, le Canada collabore avec les gouvernements et les organisations locales dans les domaines de l'éducation, de l'autonomisation économique des femmes de même que la santé en matière de reproduction et de sexualité. Le Canada appuie les efforts visant à mettre fin au mariage des enfants et aux mutilations génitales féminines et à lutter contre la violence sexuelle et sexiste.

Au Kenya, un projet financé par le Canada vise à prévenir la violence sexuelle en autonomisant les filles et les jeunes femmes avec des techniques d'autodéfense et en engageant les garçons et les jeunes hommes. Ce projet a permis de réduire le nombre de viols au sein de la communauté cible, 50% des filles interrogées ayant déclaré avoir utilisé la formation pour se protéger des agressions sexuelles. Les garçons ont également démontré un changement significatif dans les perceptions négatives à l'égard des femmes/filles et dans la manière d'intervenir en toute sécurité lorsqu'ils sont témoins de harcèlement ou d'agression. Au cours des 12 derniers mois, le projet a touché 15 000 garçons et filles kényans et des programmes supplémentaires ont été mis en place au Soudan du Sud et en Somalie.

Les recherches ont montré que lorsque davantage de femmes travaillent, les économies se développent. Une étude mondiale réalisée en 2015 a révélé que 12 000 billions de dollars Américains pourraient être ajoutés au PIB mondial d’ici 2025 en faisant progresser l’égalité des femmes. Le Canada s'emploie à éliminer les obstacles liés à l'appartenance sexuelle des hommes et des femmes en Éthiopie, au Kenya, au Soudan du Sud et en Tanzanie, afin de les aider à voir leurs entreprises réussir et prospérer.

Au Soudan du Sud, une initiative agricole sensible au genre modifie les comportements et les attitudes envers les femmes en leur donnant les moyens de posséder et de contrôler leurs actifs agricoles. En Éthiopie, le programme de développement de l’entreprenariat féminin et de la croissance des entreprises fournit des services de développement des entreprises et un financement innovant pour aider les jeunes femmes entrepreneurs à développer leurs activités commerciales.

Des recherches ont également montré que lorsque les filles ont accès rapidement à l'éducation et bénéficient d'un soutien dans leurs études, elles ont plus de chances d'obtenir leur diplôme, ce qui améliore leur potentiel de revenus futurs. Chaque augmentation d'un point de pourcentage de l'éducation des femmes augmente la croissance annuelle du PIB de 0,2%.

En Tanzanie, le Canada améliore la formation des enseignants, construit et rénove les écoles normales et veille à ce que l’enseignement soit adapté aux besoins spécifiques des filles. Au Kenya, le Canada a collaboré avec l’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnels (EFTP) en améliorant la qualité des programmes d’études et en dotant les dix instituts polytechniques nationaux d’équipements techniques. En Éthiopie, la formation technique et professionnelle ainsi que les outils informatiques permettent aux jeunes femmes d'acquérir des compétences de préparation à l'emploi leur permettant de renforcer leur capacité à gérer de petites entreprises.

En tant que partenaire de longue date dans la région, le Canada se rapproche des citoyens, de la société civile, des entreprises et des dirigeants politiques, leur demandant de joindre leurs efforts pour accélérer les progrès vers l'inclusion et l'égalité des sexes.

Au cours des derniers mois, plusieurs initiatives de sensibilisation sur Women Deliver 2019, ont été lancées dans la région. Nous espérons que, grâce à ces événements, les délégués à la conférence exprimeront les perspectives de la région à Vancouver et mettront en contact la région avec des parties prenantes du monde entier.

Nous pouvons tous promouvoir l'égalité des sexes dans notre vie quotidienne. Nous pouvons cultiver des attitudes inclusives et lutter contre la discrimination au travail, entre amis et sur les réseaux sociaux. Nous pouvons faire pression pour un changement positif en défendant les droits des femmes, des filles et des autres personnes marginalisées.

 

Antoine Chevrier - Ambassadeur du Canada en Éthiopie et à Djibouti et Représentant du Canada auprès de l’Union africaine.

Lisa Stadelbauer - Haut-commissaire du Canada au Kenya, au Rwanda et en Ouganda ; l'Ambassadeur désigné en Somalie, au Burundi ; et Représentant permanente auprès des Nations Unies, Nairobi.

James Christoff - Ambassadeur du Canada au South Soudan

Pamela O’Donnell - Haut-commissaire du Canada en Tanzanie, en Zambie et aux Seychelles ; Ambassadeur désigné du Canada aux Comores