Le Canada annonce un financement supplémentaire pour soutenir le secteur de la santé au Soudan du Sud

Compte tenu des défis sanitaires croissants engendrés par la pandémie de COVID-19, le Canada augmentera son soutien aux services de santé de base et à la formation des professionnels de la santé au Soudan du Sud.

27 août 2020 - Djouba, au Soudan du Sud - Affaires mondiales Canada

L'engagement du Canada dans le secteur de la santé au Soudan du Sud vise à garantir que la population du Soudan du Sud, en particulier les femmes et les filles, puisse exercer son droit à des soins de santé de qualité. Pour y parvenir, le Canada soutient le renforcement du système de santé publique du Soudan du Sud afin qu'il fournisse des services de santé de haute qualité et tenant compte des besoins des deux sexes et qu'il contribue à améliorer les comportements et les pratiques sanitaires qui favorisent l'autonomie et la prise de décision des femmes.

Étant donné le défi supplémentaire que représente la COVID-19, le Canada s'est associé à d'autres partenaires de développement pour apporter un soutien d’urgence supplémentaire dans la lutte contre la pandémie mondiale et garantir la prestation de services de santé primaires essentiels dans tout le Soudan du Sud. Aujourd'hui, M. Douglas Scott Proudfoot, ambassadeur du Canada au Soudan du Sud, a annoncé une contribution supplémentaire de 4,5 millions de dollars canadiens pour soutenir le plan national d'intervention du Soudan du Sud à l'égard de la COVID-19 et la prestation continue de services de santé et de nutrition de base par le Fonds commun pour la santé, qui regroupe de multiples donateurs. Ce financement additionnel porte la contribution totale du Canada au Fonds commun pour la santé à 54,5 millions de dollars canadiens.

Par la même occasion, l'ambassadeur Proudfoot a annoncé 4,2 millions de dollars canadiens additionnel au 50 millions de dollars canadiens pour le financement de la phase II du projet canadien de renforcement des services de sages-femmes de mis en œuvre par le FNUAP. Ce projet garantira la poursuite de la formation des professionnels de la santé et permettra aux infirmières et aux sages-femmes de rejoindre la main d’œuvre et de sauver la vie de mères et de bébés au Soudan du Sud.

Contexte

Fonds commun pour la santé

Avec l’appui du Canada, du Royaume-Uni, de la Suède, des États-Unis, de l’Union européenne et de Gavi, l’Alliance du Vaccin, le Fonds commun pour la santé soutient la prestation de services de base en matière de santé et de nutrition dans des hôpitaux, des établissements de santé et des collectivités de huit des dix États du Soudan du Sud. La contribution du Canada au Fonds commun pour la santé, par l’intermédiaire du projet Ma santé, mon choix (2019-2021), aidera à soutenir l’autonomisation des femmes et des filles afin qu’elles puissent accéder à des services de santé de qualité, y compris des services de santé sexuelle et reproductive, à l’abri de toute discrimination, coercition ou violence. En tant que principal fournisseur de soins de santé au Soudan du Sud, le Fonds commun pour la santé est également en première ligne lorsqu’il s’agit de répondre à la COVID-19.

FNUAP

Le projet de renforcement des services de sages-femmes phase II, mis en œuvre par le FNUAP (2015-2020), vise à accroître la disponibilité de personnels de soins de santé qualifiés, en particulier de sages-femmes, afin de réduire la mortalité maternelle et infantile au Soudan du Sud. À ce jour, 70 infirmières et 195 sages-femmes soutenues par ce projet ont graduées grâce à ce programme. En outre, plus de 330 000 femmes ont reçu des soins prénataux et plus de 80 000 bébés ont bénéficié de soins néonataux. Le FNUAP est un partenaire de confiance qui opère au Soudan du Sud depuis 2006. Les programmes actuels contribuent à renforcer le système de santé et à développer les capacités de prestation de soins de santé reproductive, notamment par la formation de sages-femmes.