Message du Haut-commissaire du Canada à l’occasion de la fête du Canada

Bonjour !

À l’occasion de la fête du Canada, les Canadiens - d'un océan à l'autre, et à travers le monde – fêtent et réfléchissent à la signification de leur pays. Les Canadiens sont à juste titre fiers de leur patrie - pour beaucoup, il leur a permis de mener une vie en bonne santé et prospère et d’évoluer dans un lieu où l’inclusion est à la fois appréciée et pratiquée.  Les Canadiens sont également sensibles aux nombreux défis auxquels nous sommes confrontés – tout le monde ne se sent pas inclus ou ne jouit pas des mêmes opportunités, la discrimination et l’inégalité persistent, et notre prospérité collective et notre sécurité dépendent d’un système basé sur les règles internationales qui sont de plus en plus mises à l’épreuve.

Le Canada d’aujourd’hui est un pays que nos fondateurs considéreraient comme un succès. Démocratie, diversité, respect des droits de la personne et état de droit forment ses piliers, ce qui le place parmi les meilleurs pays pour vivre. La diversité linguistique, culturelle, ethnique et religieuse du Canada articule ce que nous sommes – c’est une source de force, de créativité et de dynamisme, et une de nos plus grandes richesses. Le chemin parcouru par le Canada vers une plus grande inclusion n’a pas toujours été facile ; nous reconnaissons où nous avons échoué et où nous devons faire plus, notamment en matière de réconciliation avec les peuples autochtones du Canada.

Nous considérons que soutenir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles est crucial pour la prospérité dans nos foyers et constitue la meilleure manière d’éradiquer la pauvreté et d’atteindre les objectifs de développement durable 2030 dans le monde. La politique d'aide internationale féministe du Canada comprend notamment le soutien aux droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, le renforcement des organisations locales des droits de la femme, et l’amélioration de la participation politique de la femme. Au vu de l’importance de ces questions sur l’avenir et la prospérité de Sri Lanka, nous sommes fiers de collaborer avec un réseau de partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux sur ces thèmes.

Le Canada s’appuie également sur sa propre expérience en tant que pays bilingue pour soutenir la mise en œuvre de la loi sur les langues officielles de Sri Lanka. Nous croyons que le renforcement de l’inclusion, la réconciliation, et l’état de droit sont dans l’intérêt de tous les Sri lankais – nous sommes encouragés par les mesures initiales prises pour mettre en place le bureau des personnes disparues, et nous continuons d'exhorter le Sri Lanka à mettre en œuvre les engagements pris envers son peuple, y compris par la résolution du Conseil des droits de l'homme 30/1, afin de lui assurer de vivre dans un Sri Lanka paisible, réconcilié, inclusif et prospère. Nous félicitons également le Sri Lanka pour son adhésion à la Convention d’Ottawa visant à interdire les mines antipersonnel ; le chemin parcouru par le Sri Lanka, passant d’un des pays les plus affectés par les mines antipersonnel à un pays en bonne voie d’être exempt de mines en 2020, est remarquable, et le Canada est fier de contribuer à cet effort.

L’engagement de Sri Lanka envers la communauté internationale et envers les institutions mondiales m’amène à un dernier point, à savoir l’importance d’un ordre international fondé sur les règles et ce, dans l’intérêt des pays comme le Canada et le Sri Lanka. La Ministre des Affaires étrangères du Canada, Chrystia Freeland, a fortement plaidé pour défendre et renouveler cet ordre. Malgré toutes ses déficiences, cet ordre international fondé sur les règles a amélioré la prospérité depuis plus de 70 ans, tant dans les pays développés que dans les pays en développement. L’alternative la plus indésirable est le retour à l’autoritarisme, qui manie le populisme et se nourrit de l’insécurité de ceux qui se sentent les plus délaissés. Le Sri Lanka a pris des mesures importantes pour renouer le dialogue avec la communauté internationale et les institutions mondiales, et pour élargir et diversifier ses échanges commerciaux ainsi que ses sources d’investissements. Le Canada encourage fortement le Sri Lanka et son peuple à poursuivre sur cette voie. En tant que partenaire historique, nous apporterons notre aide où nous le pourrons.

À titre personnel, cette fête du Canada est ma première depuis ma prise de fonction à Colombo. J’ai hâte de me joindre aux Canadiens au Sri Lanka, au Canada et à travers le monde pour fêter le Canada, ses accomplissements et partager mon espoir pour un avenir rempli de paix et de prospérité pour tous.

Bonne fête du Canada !

David McKinnon
Haut-commissaire du Canada au Sri Lanka
Ambassadeur du Canada aux Maldives