Le Canada consacrera 14 millions de dollars canadiens à l’éducation des enfants au Soudan

Nouvelle contribution financière du Canada pour améliorer l’accès des enfants non scolarisés, en particulier les filles, à un enseignement de qualité et pour assurer leur protection.

Khartoum – 29 mars 2021

Le Canada et le bureau de l’UNICEF au Soudan (UNICEF Soudan) sont heureux d’annoncer une nouvelle contribution de 14 millions de dollars canadiens pour permettre aux enfants soudanais de retourner à l’école en toute sécurité et pour s’attaquer aux obstacles qui empêchent les enfants, plus particulièrement les filles, d’avoir accès à l’éducation.  

Près de 23 000 enfants de 6 à 14 ans qui ne fréquentent pas l’école (dont la moitié sont des filles), dans 60 communautés et 15 localités des États de Gedaref, Kassala et de la Mer rouge, bénéficieront d’un nouveau projet d’éducation soutenu par l’UNICEF et auquel le gouvernement canadien consacrera 10 millions de dollars canadiens — soit environ 7,9 millions de dollars américains.

Ce projet biennal, sur le thème « Des filles fortes, des communautés fortes », sera mis en œuvre par le ministère de l’Éducation du Soudan avec le soutien de l’UNICEF. Il vise à éliminer les principaux obstacles qui empêchent les enfants, en particulier les filles, d’aller à l’école dans ces trois États où le taux de fréquentation scolaire est le plus bas.

À l’heure actuelle, malgré les progrès réalisés dans le secteur de l’éducation au cours des dernières années, 3 millions d’enfants soudanais de 6 à 13 ans, soit le tiers de toute la population d’âge scolaire, ne fréquentent pas l’école, et la moitié d’entre eux n’y sont jamais allés. Grâce aux nouveaux projets, un plus grand nombre d’entre eux s’inscriront à l’école et la fréquenteront, en plus de terminer leurs études. Quand les enfants sont à l’école, ils sont protégés contre la violence et l’exploitation sous toutes leurs formes, comme le mariage d’enfants, des pratiques traditionnelles néfastes et l’exploitation sexuelle, encore courants dans les communautés.

En outre, la pandémie de COVID‑19, qui a perturbé tous les secteurs, a aussi eu de graves répercussions sur celui de l’éducation. Des milliers d’enfants ont été privés d’école par suite de la fermeture des établissements scolaires. Beaucoup ont été forcés de renoncer à leurs aspirations académiques et à leurs études, si bien qu’aujourd’hui, leur avenir demeure incertain. Les écoliers issus des ménages les plus pauvres, ceux vivant en région rurale ou souffrant d’un handicap de même que les filles ont été les plus touchés, ce qui a fait ressortir de graves inégalités dans l’accès à l’éducation. La pandémie a aussi mis en évidence l’énorme fossé numérique entre les enfants qui ont accès à l’enseignement en ligne et ceux qui n’y ont pas accès.

Pour s’attaquer à ce problème et aux répercussions de la COVID‑19, le Canada apporte aussi un soutien financier au bureau de l’UNICEF au Soudan. Grâce à cette contribution de 4 millions dollars canadiens au plan d’intervention du Soudan face à la COVID‑19, tous les enfants soudanais pourront retourner à l’école en toute sécurité.

Ces nouveaux projets seront conformes aux objectifs de la Déclaration de Charlevoix sur l’éducation de qualité pour les filles, les adolescentes et les femmes dans les pays en développement, telle qu’adoptée sous présidence canadienne du G7 en 2018 et ayant donné lieu à des engagements de divers partenaires, dont le Canada.

La Déclaration vise à éliminer les obstacles persistants à une éducation de qualité et au développement des compétences pour les filles et les femmes dans les pays fragilisés par des conflits et des crises. Je suis très heureux que le Canada ait pu appliquer les principes de cette déclaration de manière si concrète ici au Soudan.

Ambassadeur du Canada au Soudan, M. Adrian Norfolk

Pour sa part, le représentant de l’UNICEF au Soudan, M. Abdullah Fadil, a tenu à « remercier le gouvernement du Canada et les Canadiens pour leur soutien et leur esprit de solidarité en faveur des efforts pour que tous les enfants aient accès à l’éducation. Il a aussi déclaré ce qui suit : « Le moment pour annoncer cette contribution coïncide avec la Journée internationale de la femme, dont le thème cette année est "Leadership au féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la COVID‑19". Nous savons que l’éducation joue un rôle crucial dans les perspectives d’avenir de nos enfants, de sorte que nous nous efforçons d’éliminer les nombreux obstacles auxquels sont confrontés les enfants soudanais, notamment les filles, en ce domaine. »

Le programme d’aide bilatérale annoncé récemment par le Canada, y compris son engagement en faveur du secteur de l’éducation au Soudan, vise à renforcer le système d’éducation dans ce pays et à s’assurer que tous les enfants soudanais − sans exception ni distinction de genre − peuvent exercer leur droit à une éducation de qualité.