Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Royaume-Uni.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Nos bureaux
  4. >
  5. Calendrier des événements

Document archivé

L'information archivée sur le Web est disponible à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de dossiers seulement. Elle n’a été ni modifiée ni mise à jour depuis sa date d’archivage. Les pages archivées sur le Web ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un format de rechange en communiquant avec nous.

Galerie Canada –
Barbara Rae : Le passage du Nord-Ouest

Galerie Canada

Avec des sculptures inuites de la collection Belle Shenkman

Galerie CanadaComment nous trouver
La Maison du Canada, Trafalgar Square, SW1Y 5BJ
Entrée Pall Mall, entrée gratuite (contrôles de sécurité en place)

Jusqu’au 16 février 2019
Du lundi au dimanche de 11h00 à 17h45

Colllage - Barbara Rae : Le passage du Nord-Ouest

Ice Tracks, 2017, Barbara Rae | Halkett Boat, 2016, Barbara Rae | Owl, Kiawak, la collection Belle Shenkman

Galerie Canada, Maison du Canada, Londres : La Galerie Canada est fière de présenter cette exposition de Barbara Rae ainsi qu’une sélection de sculptures inuites de la collection Belle Shenkman.

La célèbre artiste écossaise, Barbara Rae, a toujours été fascinée par l’Arctique et l’histoire de l’exploration du Grand Nord.

Inspirée par les expéditions de son compatriote et homonyme, le Dr John Rae, natif des Orcades et grand explorateur de l’Arctique canadien dans les années 1830, à l’époque où il était employé par la Compagnie de la Baie d’Hudson, Barbara Rae décida d’entreprendre quatre voyages.

C’est en 2015 qu’elle effectue la première de quatre expéditions annuelles, en suivant la route du passage du Nord-Ouest depuis le Groenland jusqu’à Cambridge Bay au Nunavut, au Canada, en passant par la baie de Baffin.

À bord du navire, One Ocean, Akademik Sergei Vavilov, l’artiste croque et photographie les icebergs et les murs de glace bleue qu’elle croise sur son chemin, les Inuits locaux qu’elle rencontre et les tombes des marins de l’Erebus et du Terror, morts lors de la tragique expédition du Capitaine brittanique John Franklin.

Dans son introduction à l’ouvrage parallèle Barbara Rae: Le passage du Nord-Ouest, Colin R. Greenslade, directeur de la Royal Scottish Academy of Art and Architecture, fait l’éloge de la façon dont l’artiste livre au public ses souvenirs de voyage.

« Immortalisées en peinture et à l’encre, ces histoires voyagent jusqu’à nous et nous emportent vers cet endroit lointain. C’est tout le talent de cette grande artiste. Recueillir et organiser la recherche en un support visuel afin de nous raconter une histoire que nous pouvons lire et interpréter par nous-mêmes. »

L’essayiste Duncan MacMillan décrit plus en détail les voyages de Barbara Rae : les soleils éclatants, les brouillards épais et froids, les ports bloqués par la glace et les ours polaires qui occupent les lieux d’amarrage. Il raconte comment le Vavilov s’est faufilé à travers le point le plus étroit du détroit de Bellot, là où la rive sud marque le point le plus septentrional de l’Amérique du Nord et où les océans de l’Atlantique et du Pacifique se rencontrent.

L’œuvre de Barbara Rae reflète les conditions qu’elle a rencontrées lors de chacun de ses voyages, l’isolement brutal, le froid, la lumière aveuglante et les inquiétudes grandissantes au sujet de la fonte de la calotte glaciaire et du changement rapide des conditions climatiques.

Lors de son troisième voyage en 2017, cette fois à bord de l’Akademic Ioffe, MacMillan décrit la nouvelle route empruntée par Rae, d’ouest en est et un peu plus tard dans la saison, la végétation de la fin septembre, une nouvelle luminosité pendant la journée et les aurores boréales spectaculaires qui flamboient dans la nuit.

Toutes ses fines observations ont conduit à la présente exposition, complétée par une sélection de sculptures inuites de la collection Belle Shenkman de la Maison du Canada qui servent de cadre aux œuvres de Barbara Rae.  

Cette exposition, organisée par Tim Marlow, directeur artistique de la RA, a commencé dans le cadre d’un projet plus vaste à la Scottish Royal Academy d’Édimbourg et célèbre le 250e anniversaire de la Royal Academy of Arts à Londres dont Barbara Rae est membre. 


Galerie Canada – Archives

Pied de page

Date de modification :
2018-11-14