Trina Bajo a gagné la 8ème édition du Prix des Droits Humains de l’Ambassade du Canada

Le Centre pour la Paix et les Droits de la Personne "Padre Luis María Olaso" de l'Université Centrale du Venezuela et l’Ambassade du Canada sont heureux d'annoncer que Trina Bajo vient de gagner la 8ème édition du Prix des Droits de la Personne.

Cette année, le thème du prix est "Nous sommes toutes et tous des défenseurs des droits de la personne". Nous avons voulu souligner l’importance du rôle joué par le citoyen au moment de défendre les droits de la personne et ainsi rendre hommage à tous les défenseurs qui œuvrent dans l’ombre et qui contribuent au fait que tous les secteurs de la population, et surtout les secteurs les plus vulnérables, puissent jouir des droits de la personne. "Nous sommes toutes et tous les défenseurs des droits de la personne" est un message adressé à la population pour affirmer qu’en chaque citoyen il existe un défenseur et que nous avons tous la capacité de développer ce potentiel.

Trina Bajo est l'expression même de l'engagement citoyen en faveur des droits de la personne. Comme elle se décrit, Trina Bajo est éducatrice populaire et, aujourd'hui, elle est coordinatrice de la pastorale sociale communautaire de l’école "Fe y Alegría" Marie Immaculée, dans le bidonville connue sous le nom de « Barrio Unión », à Petare. Elle a plus de 38 ans d'expérience à « Fe y Alegría » et elle a toujours été une défenseur infatigable des droits des enfants et des adolescents et un agent de coexistence entre citoyens au sein des milieux les plus violents et les plus nécessiteux de la société.

“Je ne suis pas la seule à devoir défendre les droits; je dois aussi aider les autres à s’autonomiser, et je dois également m’autonomiser. Si je défends mes droits, je peux être là et aider les autres à défendre leurs droits”... “Si je n’arrive pas à autonomiser les autres, il n'y aura pas de transformation de contexte”.

Trina Bajo a gagné la 8ème édition du Prix des Droits de la Personne.

Pour cette édition, le jury a décerné des mentions spéciales à quatre défenseurs infatigables qui ont aussi assumé un engagement en faveur des droits de la personne dans leurs communautés:  à l'avocat José Gregorio Delgado (École de Voisins – UNIANDES), à William Requejo Orobio (« Unión vecinal para la Participación Ciudadana »), à Kerlys Hernández de Parra (« Fe y Alegría – Centro Gumilla – Centro al Servicio de la Acción Popular (CESAP) », à Barquisimeto) et à Henderson Colina de l’Association écologiste pour la Préservation de l’environnement de l’État Falcón (AEPA-FALCÓN).

En 2009,  le Centre pour la Paix et les Droits de la Personne de l'Université Centrale du Venezuela et l’Ambassade du Canada se sont associés pour rendre hommage au travail des individus et des organisations non-gouvernementales qui œuvrent à la promotion, à la diffusion et/ou à la défense des droits de la personne. Ce prix est une initiative qui reconnaît les principes internationaux en matière de droits de la personne soutenus par le Venezuela et le Canada, piliers de la politique étrangère et de la relation entre les deux pays.

“Atteindre les nobles idéaux de la Déclaration universelle des droits humains reste le but fondamental de la politique étrangère du Canada”…  “Le Canada et le Venezuela partagent les mêmes aspirations en ce qui concerne les idéaux universels des droits de la personne”.

Ben Rowswell, Ambassadeur du Canada

“Le Prix des Droits de la Personne est important parce qu’il permet de rendre visible sur le plan national et international le travail réalisé par ceux qui se consacrent à la promotion et à la défense des droits de la personne".

Père Raúl Herrera, prêtre jésuite, Directeur du Centre pour la Paix et les Droits Humains “Padre Luis Maria Olaso” de l'Université Centrale du Venezuela (UCV).

Le jury de cette année a été présidé par le Père Raúl Herrera, prêtre jésuite (Directeur du Centre pour la Paix et les Droits Humains "Padre Luis María Olaso", UCV) et se composait de personnalités dans le domaine des droits de la personne au Venezuela comme Luisa Pernalete, Laura Roldán, Francisco Valencia, le Père Armando Janssen, Keymer Ávila et, pour l'Ambassade du Canada, Craig Kowalik (Conseiller).

Le prix sera remis à Trina Bajo aujourd’hui, à l’occasion d’une célébration privée qui se tiendra à la résidence officielle de l'Ambassade du Canada. Le prix consiste en une visite au Canada pour se réunir avec des universités, des organisations de droits de la personne canadiennes et des autorités du gouvernement et, également, en une visite de plusieurs villes du Venezuela pour que la gagnante puisse partager ses expériences dans le domaine de la défense des droits de la personne.

Pour plus de renseignements:

Officier des affaires publiques, Ambassade du Canada
michele.carezis@international.gc.ca
Tél. +58 212 6003163
www.venezuela.gc.ca
Twitter: @EmbCanVenezuela
Facebook: CanadaenVenezuela