Le Canada n’a pas oublié Itai Dzamara

Le 17 juin 2015 - Harare, Zimbabwe - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

L’ambassade du Canada au Zimbabwe a publié aujourd’hui la déclaration suivante :

« Cent jours ont passé depuis la disparition forcée du militant zimbabwéen des droits de la personne, M. Itai Dzamara, le 9 mars 2015.

« Le Canada demeure profondément préoccupé par l’état de santé et la sécurité de M. Dzamara, et troublé par le fait qu’aucune information n’a jusqu’ici été fournie sur son état de santé ni sur l’endroit où il se trouve. Il est aussi déçu que le gouvernement du Zimbabwe n’ait guère fait d’efforts pour révéler les démarches qu’il a entreprises afin de le retrouver et de traduire en justice les responsables de sa disparition.

« Nous appelons le gouvernement du Zimbabwe à redoubler ses efforts pour connaître le sort de M. Dzamara et l’endroit où se trouve, et à informer régulièrement le public — et surtout sa famille — des progrès de l’enquête.

« Bien que le Canada reconnaisse les efforts déployés par le Zimbabwe pour renouer le dialogue avec la communauté internationale, il s’attend à ce que cet engagement s’accompagne de preuves tangibles comme quoi le gouvernement du Zimbabwe cherche à protéger les droits fondamentaux de ses citoyens garantis par la constitution de 2013 du pays. »

Contacts

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada - MAECD